Pays-Bas: Une fusillade entre des réseaux marocains de trafic de drogue fait un mort

Un marocain abattu par balles aux Pays-bas




Un jeune marocain a été tué au cours d’affrontements opposant des réseaux de trafic de drogue marocains aux Pays-Bas. Ces fusillades entre bandes rivales perpétrées par les «Marocains de Hollande» sont récurrentes et ont déjà fait plusieurs victimes dans ce pays.




Une fusillade entre des réseaux marocains de trafic de drogue, dans la région de Vlaardingen aux Pays-Bas, a fait un mort.
Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du mercredi 23 décembre, que la victime a succombé à ses blessures après avoir été transportée à l’hôpital, tandis que la police a réussi à appréhender l’un des suspects.
Avisés par les riverains, les services de police néerlandais se sont déplacés sur les lieux où ils ont trouvé un jeune marocain grièvement blessé par balles et ont pu, grâce aux signalements des témoins, identifier un membre de la bande connu pour ses antécédents judiciaires.
Ce dernier, qui a été poursuivi et encerclé, a essayé de s’enfuir en menaçant la police de son arme.




Mais il a fini par se rendre face aux sommations des policiers. Les premiers éléments de l’enquête indiquent que ces fusillades sanglantes sont l’œuvre de réseaux marocains qui se disputent le marché de la drogue dans le pays.
Ces bandes ont souvent recours aux armes à feu dans des règlements de comptes qui finissent presque toujours par faire des victimes.
Le quotidien Assabah rapporte que la dernière victime est le troisième Marocain à être tué dans des fusillades similaires opposant les «Marocains de Hollande».
Selon certaines informations, il existe une «liste de la mort» où figurent plusieurs noms de personnes qui ont été exécutées sommairement. Parmi ces personnes, se trouvait un jeune Marocain à peine âgé de 25 ans.




Il a été retrouvé assassiné dans l’une des artères de la zone de Berg Silane, ainsi qu’un autre jeune homme de 29 ans. Ce dernier était en relation avec la mafia et son nom a été souvent évoqué, ces dernières années, dans des affaires d’assassinat et de trafic de drogue, notamment de cocaïne.
Son cadavre a été découvert dans la zone de Docklands, à Amsterdam, après la localisation d’une voiture incendiée portant une plaque d’immatriculation allemande, voiture volée par les auteurs de ce crime.
Les services de sécurité néerlandais accusent des Marocains de commettre des crimes atroces parmi lesquels on compte une tentative de meurtre sur une femme.
Certains membres de ces bandes se sont spécialisés dans l’assassinat des trafiquants de drogue qui s’approchent de leur zone d’influence.