La Belgique retire la nationalité à 14 personnes d'origine marocaine

Terrorisme: la Belgique retire la nationalité à 14 personnes d’origine marocaine




La Belgique souhaite durcir les peines à l’encontre des extrémistes. En témoigne la série de décisions juridiques prises pour dissuader les jeunes Belges de rejoindre les groupes terroristes.




Quatorze Belges se sont vu retirer leur nationalité pour leur appartenance à Daech. C’est ce qu’indique un communiqué émanant du ministre belge de la Justice.
Dans sa livraison du 23 décembre, Al Ahdath Al Maghribia précise, pour sa part, que ces individus (12 hommes et 2 femmes) sont majoritairement d’origine marocaine.
Cette décision a été prise en l’absence des mis en cause qui n’ont pas assisté à leurs procès, étant donné qu’ils ne se trouvaient pas sur le territoire belge, relève le communiqué du ministre.
Ils sont, pour la plupart, présumés morts au combat en Irak et en Syrie, d’après des rapports de renseignement.




Des sources médiatiques locales qualifient de première cette décision de déchéance de nationalité réservée à un tel nombre d’individus.
D’après ces sources, cette décision se justifie par la volonté des autorités de Bruxelles de durcir les peines prévues à l’encontre des extrémistes.
La déchéance de nationalité pourrait également dissuader les jeunes belges de rejoindre les zones de conflits pour combattre dans les rangs des groupes terroristes.
D’après le quotidien, cette décision intervient une semaine seulement après que le ministère de la Justice et le ministère des Finances ont ajouté 21 noms, dont ceux d’extrémistes d’origine marocaine, sur la liste des terroristes.




Parmi ces nouveaux noms, on retrouve des combattants extrémistes belges qui ont rejoint la Syrie et l’Irak en vue de combattre sous l’égide des groupes terroristes.
Des peines d’ordre financier et bancaire sont notamment prévues pour ces individus-là.
Les deux ministères prévoient en l’occurrence de geler leurs comptes bancaires et d’interdire tout transfert d’argent à destination de ces comptes-là, en provenance de la Belgique ou tout autre pays de l’Union européenne.
Les individus dont les noms se retrouvent sur cette liste sont également interdits de toute activité commerciale.