(Vidéo) Accords Maroc – États-Unis – Israël: pour l'ex chef du gouvernement, il faut s'unir derrière le Roi

(Vidéo) Accords entre le Royaume du Maroc, les États-Unis et Israël: pour l’ancien chef du gouvernement, il faut s’unir derrière le Roi




Dans un live posté sur sa page officielle Facebook, Abdelilah Benkirane a dénoncé les critiques visant le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, en lien avec la signature de la déclaration conjointe entre le Maroc, les États-Unis et Israël. Avec cette sortie, Benkirane montre qu’il est un homme d’Etat.




«Le temps n’est pas celui des querelles intestines. L’intérêt général de la Nation doit primer avant toute autre considération partisane», a affirmé l’ancien chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, appelant les membres du parti de la lampe à garder le calme et à s’unir derrière le Roi Mohammed VI.
Benkiarne a, en outre, qualifié d’«évènement grandiose» la reconnaissance US de la souveraineté du Maroc sur son Sahara. Évoquant la reprise des relations entre le Maroc et Israël, l’ex-chef du Gouvernement a rappelé la position du secrétariat général du PJD.




Celui-ci a en effet sorti, il y a quelques jours, un communiqué afin de saluer cette décision laquelle ne remet pas du tout en cause les positions constantes du Royaume du Maroc au sujet de la question palestinienne.
«Le PJD est un parti d’institutions qui conduit le gouvernement depuis 2011 et, par conséquent, fait partie intégrante de la structure de l’État. Si vous avez des choses à reprocher à Saâd Eddine El Othmani, attendez le Conseil national ou le Congrès avant de rendre un jugement précipité», a lancé l’ancien Chef du parti de la lampe.