Emmanuel Macron reconnaît le privilège des "Blancs" sur les Maghrébins, noirs, asiatiques,…

Emmanuel Macron reconnaît le privilège des « Blancs » sur les Maghrébins




Longtemps réfutée par certains, l’assertion selon laquelle, il existe «  un privilège blanc  » a été reconnue par le président français Emmanuel Macron, au cours d’une interview accordée à « L’Express ».




Emmanuel Macron a abordé au cours de cet entretien, plusieurs sujets liés à son mandat, surtout les différentes crises, comme celle des Gilets jaunes.
La pandémie du coronavirus pour laquelle la France a payé un lourd tribut n’a pas échappé aux questions posées au président français.
Il en est de même pour la légendaire question du «privilège blanc». Dans un premier temps, le chef de l’État français a souligné que «la société française est devenue victimaire et émotionnelle».




Pour lui, la plupart des sociétés occidentales en sont conscientes mais préfèrent pour certaines raisons se voiler la face.
Toujours selon Emmanuel Macron, «quand vous parlez l’arabe à la maison, que votre famille vient des rives du fleuve Congo, que vous possédez une histoire qui ne se noue pas entre l’Indre et la Bretagne, vous avez une singularité qui importe et il faut pouvoir la reconnaître».
Il appelle, dans son entretien, les Français, à ne pas avoir peur de leur capacité d’hospitalité.




«C’est une richesse inouïe, mais on a trop souvent voulu la dissimuler à nos concitoyens».
C’est alors que la journaliste lui pose la question de savoir si être un homme blanc de moins de 50 ans est un privilège.
«C’est un fait. Dans notre société, être un homme blanc crée des conditions objectives plus faciles pour accéder à la fonction qui est la mienne, pour avoir un logement, pour trouver un emploi, qu’être un homme asiatique, noir ou maghrébin, ou une femme asiatique, noire ou maghrébine», explique Emmanuel Macron.