Bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs de logements au Maroc

Bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs de logements au Royaume du Maroc




Les acquéreurs de logements au Maroc bénéficieront encore durant six mois des allègements fiscaux. L’enregistrement sur les achats d’appartements de moins de 250 000 dirhams et la réduction de 50% des biens supérieurs à 4 millions de dirhams, sont concernés par ces nouvelles exonérations fiscales.




La mesure a été renouvelée et même bonifiée dans la loi de Finances 2021. Ainsi, les premières acquisitions de logements sociaux d’environ 250 000 dirhams, selon les régions, et de faible valeur mobilière de 140 000 dirhams, seront exonérées des droits d’enregistrement; ceci concerne seulement les premières ventes.
De plus, les transactions portant sur des biens immeubles et fonciers dont le prix est plafonné à 4 millions de dirhams bénéficieront d’une réduction de 50% des droits d’enregistrement et ceci, durant six mois.




Soit jusqu’au 30 juin 2021, car le gouvernement prévoit une relance effective des activités dès le deuxième semestre 2021. Par ailleurs, suite à une baisse des ventes durant le confinement, les échanges ont grimpé de 117% pendant trois mois, attestant les retours du marché commencés depuis juillet.
Pour maintenir le marché dans sa dynamique en 2021, des économistes proposent la mise en place d’un système d’aide directe aux ménages et de ramener les taux d’intérêt vers 2 à 2,5%, afin de favoriser l’accès à la propriété immobilière aux acquéreurs.