Sahara: L’Algérie sollicite l’appui de la Russie

Sahara: L’Algérie sollicite (à nouveau) l’appui de la Russie




À son initiative, Sabri Boukadoum a eu mercredi un entretien téléphonique avec Mikhail Bogdanov, le représentant spécial du président de la Russie pour le Moyen-Orient et les pays africains, et vice-ministre des Affaires étrangères, annonce la diplomatie de Moscou dans un communiqué.




La question du Sahara était au menu de l’échange entre les deux diplomates.
«Ils ont abordé les problèmes de mise en œuvre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies portant sur le règlement du Sahara», indique la même source.
Cet entretien téléphonique intervient au lendemain de la signature de la Déclaration conjointe entre le Maroc, les États-Unis et Israël, établissant les bases solides d’une coopération dans tous les domaines entre les trois États. Mikhail Bogdanov est un arabophone.




C’est l’interlocuteur privilégié des Algériens et des membres du Polisario. Il a d’ailleurs fustigé la reconnaissance annoncée le 10 décembre par Donald Trump de la marocanité du Sahara.
«C’est une décision unilatérale qui va au-delà du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU pour lesquelles les Américains eux-mêmes ont voté.
Il y a des décisions pertinentes et une mission internationale pour organiser un référendum au Sahara», a-t-il affirmé dans des déclarations à la presse.