La reprise des relations Maroc-Israël, une continuité de la défense des constantes palestiniennes

La reprise des relations Maroc-Israël, une continuité de la défense des constantes palestiniennes (Site jordanien)




La reprise des relations entre le Maroc et Israël constitue une continuité de la défense des constantes palestiniennes pour le Royaume, écrit le site d’information jordanien “Ammoun”.




Le rétablissement des relations diplomatiques entre le royaume du Maroc et Israël est une initiative naturelle dans l’histoire contemporaine qui unit les Marocains de confession juive avec leurs concitoyens musulmans, a ajouté la publication électronique.
“Ammoun” a souligné le rôle historique qu’a joué le Royaume du Maroc pour faire avancer le processus de paix au Moyen Orient, fort en cela des canaux de communication dont il dispose et de la particularité de la dimension humaine qui distingue les relations entre le royaume du Maroc et Israël.




Dans son article, qui a été relayé par plusieurs autres supports dont “Al Kalaâ News”, “Al Qoba news” et “Al Anbat”, le portail électronique jordanien a noté que le Royaume du Maroc a toujours mis ses relations avec Israël au service de la cause palestinienne, une attitude que l’autorité palestinienne elle-même a cautionnée depuis l’initiative de Fès en 1981.
Le Royaume du Maroc, peut-on encore lire, a “une approche constante pour la paix au Moyen Orient que le Royaume considère comme une vision prospective dans un contexte régional qui était répulsif au vocable “Paix”.




Malgré cela, a affirmé “Ammoun”, le Maroc n’a ménagé aucun effort pour faire fructifier ses attaches avec les juifs marocains au bénéfice de la paix et de la cause et du peuple palestinien.
Les relations entre le Maroc et Israël sont aussi un facteur adjuvant pour la réalisation de nombre de projets à vocation sociale, pédagogique et urbanistique par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif. Le site d’information jordanien a également mis en avant le souci de SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, de préserver l’identité islamique de la ville sainte et protéger la Mosquée Al Aqsa.