Safi: un individu tue un homme qui harcelait sa fille

Safi: un individu tue un homme qui harcelait sa fille




Un septuagénaire a tué un jeune homme qui aurait, pendant longtemps, harcelé sa fille. Le présumé coupable aurait, à maintes reprises, demandé à la victime de cesser d’importuner son enfant, avant de passer à l’acte en lui assénant des coups de couteaux mortels.




Le quartier Sania de Safi a été secoué par un crime odieux, dans la nuit de samedi à dimanche, quand un septuagénaire a tué un jeune homme connu pour ses antécédents judiciaires.
Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du lundi 28 décembre, que suite à une dispute, l’auteur du crime a roué de coups de couteau le dénommé A.K, alias Raad, âgé de 37 ans.
Ce dernier aurait harcelé, pendant longtemps, la fille du septuagénaire qui lui avait demandé, à maintes reprises, de cesser d’importuner son enfant avant de passer à l’acte fatal. Les éléments de la police ont pu arrêter le présumé assassin qui a été bouleversé en apprenant que la victime avait succombé à ses blessures après avoir été transportée à l’hôpital.




La dépouille de la défunte a été transférée à la morgue pour autopsie suite aux instructions du parquet général. Un jour avant ce drame, un autre crime avait été commis dans le douar Ouled Tahar relevant de la commune Khat Azkane, dans la même ville de Safi. Le quotidien Al Massae rapporte ainsi qu’un jeune homme a été trouvé assassiné tôt dans la matinée de vendredi dernier.
Des sources proches de l’enquête affirment que plusieurs éléments de la gendarmerie royale, ainsi que des représentants des autorités locales, se sont déplacés sur les lieux.
Les enquêteurs ont effectué les premières constatations et recueilli les témoignages avant d’entamer leur enquête pour chercher l’auteur de ce crime dont les causes ne sont pas encore connues.




D’ailleurs, il n’a pas fallu longtemps aux fins limiers de la section judiciaire des gendarmes pour arrêter, non loin de la scène du crime, le présumé accusé, grâce au flair des chiens dressés. Le suspect est âgé d’une trentaine d’années et habite dans le douar où a été trouvé le corps de la victime.
Selon les mêmes sources, le présumé coupable aurait asséné des coups de couteau à la victime, chez lui pendant la nuit, avant de la jeter dans un endroit isolé où il l’a laissée se vider de son sang jusqu’à ce que mort s’ensuive.
Le corps de la victime a été transporté à la morgue pour autopsie, en attendant que l’enquête puisse déterminer les raisons qui ont poussé le suspect à commettre ce crime.