Cette semaine sera décisive dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Maroc

Cette semaine sera décisive dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 au Royaume du Maroc




Cette semaine qui a débuté lundi 28 décembre sera décisive dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Voici pourquoi.




Cette semaine devrait être particulièrement décisive dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19 au Royaume du Maroc. Le Royaume devrait en effet réceptionner ses premières doses de vaccins dans les quelques jours à venir, pour enfin démarrer la campagne de vaccination.
Dans son édition du lundi 28 décembre, Al Ahdath Al Maghribia avance que le Maroc devrait recevoir les premières doses de vaccins commandées cette semaine. En tout, il s’agirait de 17 millions de doses, réparties entre le vaccin du Chinois Sinopharm (10 millions de doses) et celui d’Astrazeneca (7 millions de doses). Cela devrait permettre le démarrage de la campagne de vaccination qui touchera, dans un premier temps, plus de 8 millions de personnes.




D’autres doses seront réceptionnées lors d’une deuxième phase, avec pour objectif d’atteindre un taux de vaccination de 80% de la population du Royaume. Pour l’heure, comme l’a précisé le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, cité par la publication, le Maroc n’a conclu que deux contrats d’approvisionnement en vaccins.
Le premier s’est fait avec le Chinois Sinopharm et le second avec le suédo-britannique Astrazeneca. D’ailleurs, le Royaume devrait être l’un des premiers pays au Monde à se faire livrer ce dernier vaccin. Le choix s’est porté sur ces deux producteurs en raison des conditions avantageuses qui ont été accordées au Royaume du Maroc, en plus, bien entendu, de leur efficacité prouvée lors des différentes phases de tests.




De plus, l’accord avec le Chinois Sinopharm ne se limitera pas seulement à un approvisionnement pur et dur, mais inclura également un transfert de technologie qui permettra, à terme au Maroc de produire le vaccin pour le reste de l’Afrique. En attendant, et toujours selon le quotidien, les préparatifs pour la campagne de vaccination vont bon train.
Ils se sont même accélérés ces derniers jours, avec des simulations réalisées dans les différents centres mobilisés dans le cadre de cette opération. Ils ont touché quasiment toutes les étapes de la chaîne de valeur de la vaccination, allant de la réception du vaccin et son injection aux citoyens, en passant par son cheminement. L’objectif de ces simulations, comme le souligne Al Ahdath Al Maghribia, vise à assurer l’efficacité de la chaîne logistique.




Mais l’objectif de ces simulations vise également à entraîner le personnel mobilisé dans cette campagne d’ampleur inédite. Sur un autre registre, la stratégie mise en place par les pouvoirs publics a tenu compte de plusieurs conditions, comme la nécessité d’aménager des centres de vaccination proches des citoyens. De même, elle s’est appliquée à ne pas entraver la continuité des services de soins «normaux» dans les établissements hospitaliers.
Pour rappel, sur hautes instruction du roi Mohammed VI, la vaccination contre la Covid-19 sera gratuite pour l’ensemble des Marocains. La stratégie mise en place se base également sur les principes du volontariat, de la transparence et de la solidarité pour réussir cette vaste campagne qui se déroulera, a priori, sur une courte période de 3 mois seulement.