Les marocains font plutôt confiance à l’armée et à la police

Rapport: les marocains font plutôt confiance à l’armée et à la police




Les forces armées royales et la police jouissent d’un fort capital de confiance auprès des Marocains. C’est ce que révèle le rapport annuel de l’Institut marocain d’analyse des politiques.




L’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA) vient de rendre publics les résultats de son «Indice de confiance dans les institutions en 2020».

Ces résultats ont révélé que les institutions de proximité, notamment les composantes de la société civile, bénéficient relativement de la confiance des Marocains.

Ainsi, 65% des personnes âgées entre 40 et 49 ans font confiance aux composantes de la société civile, tandis que la catégorie située entre 30 et 39 ans n’affiche que 57%.

Par contre, les personnes âgées entre 18 et 29 ans ne représentent que 13%, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du mardi 29 décembre. Cette confiance relative s’explique par les actions de la société civile au profit de la population et sa proximité, souligne le rapport.




D’après les mêmes résultats, le système de l’enseignement privé a été globalement bien loti, puisque 83% des Marocains interrogés ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité, contre 56% pour le secteur public.

Par contre, 17% des personnes âgées entre 18 et 29 ans restent méfiantes à l’égard de l’enseignement privé, contre 54% en ce qui concerne le public.

Le constat reste presque le même en ce qui concerne le système de la santé dans ses volets public et privé. En effet, la majorité des Marocains, soit 71%, font confiance au secteur privé, imputant le déficit au niveau du public au manque de ressources humaines et matérielles.

Le Parlement arrive au bas de l’échelle, qualifié de système de rente par la majorité des personnes interrogées, note le quotidien.




La confiance en cette institution, fait remarquer le rapport, reste toutefois liée au degré de connaissance des citoyens quant aux prérogatives de cette institution. Le même sondage, poursuit le quotidien, a révélé une image souillée des partis politiques auprès de la population.

Environ 81% des Marocains interrogés ne font pas confiance aux partis politiques, tandis que seulement 1% des jeunes restent confiants dans ces formations politiques.

Le gouvernement n’a pas été épargné, puisque seulement 23% des personnes âgées entre 18 et 29 ans font confiance à l’Exécutif.

L’indice ne dépasse pas les 30% chez les autres catégories. Cette méfiance, indique le rapport, trouve son explication dans les actions du gouvernement qui ne répondent pas aux attentes de la population.




Les institutions arrivées en tête en termes de confiance des Marocains restent les forces armées royales et la police. Ainsi, 87% des personnes qui sont âgées entre 18 ans et 29 ans font confiance aux forces armées royales.

Cet indice de confiance augmente chez la catégorie des personnes qui sont âgées entre 40 ans et 49 ans pour atteindre 92%.

Presque les mêmes indices de confiance ont été enregistrés pour la police. Pas moins de 77% des personnes qui sont âgées entre 18 ans et 29 ans font confiance aux forces de police.

Ce taux atteint 88% chez les Marocains qui sont âgés entre 40 ans et 49 ans. Autant dire que ces deux institutions jouissent d’un fort capital de confiance auprès de l’ensemble des différentes composantes de la société marocaine.