ONU: unanimité pour la résolution présentée par le Maroc sur les institutions du médiateur

ONU: unanimité pour la résolution présentée par le Maroc sur les institutions du médiateur




À l’initiative du Maroc, l’Assemblée générale des Nations-Unies approuve une résolution sur le rôle des institutions de l’ombudsman et du médiateur dans la promotion des droits de l’Homme. L’Assemblée générale des Nations-unies a approuvé, à l’unanimité, lors de sa 75ème session à New-York, la résolution onusienne amendée relative « au rôle de l’ombudsman, du médiateur et des autres institutions nationales de défense des droits de l’Homme dans la promotion et la protection des droits de l’Homme ». Une résolution présentée par le Maroc grâce à un effort remarquable de sa représentation permanente auprès de l’ONU, avec un grand soutien international.




Dans un communiqué, le Médiateur du Royaume indique que cette initiative, adoptée à New-York comme consécration des efforts de l’institution de médiateur en coordination avec l’Institut international de l’ombudsman, constitue une étape importante pour asseoir des relations de coopération entre les institutions de médiateurs et les ombudsmans, ainsi que les organes des Nations-unies. Elle permet aussi de consolider la position de cette institution en la matière, réaliser davantage de rayonnement du Royaume et renforcer leurs rôles dans la défense des droits du citoyen dans sa relation avec l’administration et la consécration des principes de bonne gouvernance.




Les nouveautés qui sont contenues dans ladite résolution onusienne consacrent une perception développée de la vision des organes onusiens à propos des institutions de médiation et des ombudsmans (du suédois ombudsman, signifiant « médiateur », « défenseur » ou « protecteur ») dans la promotion de la bonne gouvernance et de la souveraineté de la loi et ce, à travers les amendements substantiels en phase avec la réalité des institutions de médiation et l’ombudsman et avec leurs rôles, attributions et l’ancrage de leur référentiel, notamment en ce qui concerne l’initiative de Venise sur « la protection et la promotion de l’Institution du Médiateur ».