(Vidéo) Une Algérienne vivant au Maroc lance un appel aux autorités algériennes

(Vidéo) Une Algérienne vivant illégalement au Maroc appelle l’Algérie à établir les papiers d’identité de son fils




Une Algérienne vivant illégalement au Maroc depuis plus de vingt ans émeut la toile dans une déclaration adressée aux autorités de son pays. Dans une vidéo, cette mère célibataire âgée de plus de 50 ans, les larmes aux yeux, supplient les autorités algériennes, d’établir les documents nécessaires pouvant permettre à son fils de se rendre en Algérie.




La femme dont la vidéo fait le tour des réseaux sociaux vit depuis près de 27 ans au Maroc, plus précisément à Derb Ghellef, à Casablanca. Elle évoque de cordiales relations avec les Marocains qu’elle a pu côtoyer, même si elle s’est installée dans ce pays de façon illégale.
«Je suis bien intégrée au royaume du Maroc, rares sont les personnes qui savent que je suis Algérienne». Même si elle vit dans des conditions précaires, parce que sans revenus, elle se satisfait de l’aide que lui apportent ses voisins.
Mais pourquoi ne peut-elle pas retourner en Algérie où elle confie avoir une grande famille ? «J’ai brûlé mes papiers, non pas par dépit.




Mais pour des raisons personnelles », confie-t-elle. Mais elle formule le souhait de voir son fils disposer des documents qui feront de lui un Algérien à part entière. La mère de famille raconte avoir mené des démarches à l’ambassade d’Algérie.
Mais on lui a souvent répondu qu’elle s’est réveillée un peu tard et qu’elle aurait dû inscrire son fils à la naissance au consulat au lieu de l’arrondissement.
Aujourd’hui, elle souhaite que son fils puisse se rendre en Algérie rencontrer ses grands-parents, ses tantes et ses oncles. Mais pour cela, il faudrait que les autorités algériennes acceptent de lui établir les documents nécessaires.