Joueur maghrébin de l’année 2020: les 4 Marocains nommés (France Football)

Joueur maghrébin de l’année: les quatre Marocains nommés (France Football)




Quatre footballeurs marocains figurent parmi les dix finalistes du prix du « meilleur joueur maghrébin de l’année », a annoncé mercredi le magazine France Football.




Après avoir dévoilé la veille les noms des cinq premiers finalistes, comprenant les Marocains Yassine Bounou (FC Séville/Espagne) et Hakim Ziyech (Chelsea/Royaume-Uni), France Football a annoncé ce mercredi les noms des autres cinq finalistes retenus pour ce prix.
Parmi eux, les Marocains Achraf Hakimi (Inter/Italie) et Sofiyane Amrabat (Fiorentina/Italie). À Vérone, Sofiyane Amrabat a fini une saison « aboutie » avant de s’engager avec la Fiorentina pour 20 millions d’euros, souligne le magazine français.
Placé dans plusieurs équipes types de la saison en Italie l’été dernier, le Marocain « brille par une présence physique impressionnante dans l’entrejeu ».




Il récupère et relance proprement dans un style similaire au Sami Khedira du Real Madrid, note France Football. Concernant Acharf Hakimi, France Football souligne qu’il s’agit « tout simplement de l’un des meilleurs joueurs au monde à son poste ».
Hakimi a rejoint l’Inter cet été où il a tout de suite apporté son volume de course et ses projections décisives (4 buts et 4 passes décisives en 14 matches).
Au sein de la sélection nationale, il est un des “tauliers” de Vahid Halilhodzic, affirme le média français. Quant à Yassine Bounou, l’année 2020 a été marquée par un « parcours remarquable » en C3 où il a été un des “grands artisans” du succès des Andalous.




Ceci avec des arrêts décisifs face à Manchester United ou encore l’Inter en finale, a souligné la veille France Football. « Ce titre lui a permis d’écarter Munir du poste de titulaire en sélection.
Il est le choix numéro 1 de Vahid Halilhodzic convaincu par le deuxième meilleur portier de Liga aux pourcentages d’arrêt (80% derrière Oblak, 88%) », a relevé le magazine.
Quant à son compatriote Hakim Ziyech, le « magique », qui a transféré son talent de l’Ajax à Chelsea, il a réussi à tirer son épingle du jeu malgré une forte concurrence, a affirmé France Football. « Créateur sur une aile, il joue et fait jouer…




Avec le Maroc, le brassard le bonifie. Il est le patron d’une sélection qu’il a porté vers une qualification à la CAN 2022 ».
La liste comprend également les Algériens Ismaël Bennacer (Milan), Said Benrahma (West Ham), Ramy Bensebaini (Borussia M’gladbach) et Riyad Mahrez (Manchester City), ainsi que les Tunisiens Ali Maaloul (Al-Ahly) et Ellyes Skhiri (Cologne).
Le vote pour choisir le meilleur joueur maghrébin de l’année 2020 s’ouvrira jeudi. En 2019, c’est l’international algérien Riyad Mahrez qui a été élu meilleur joueur maghrébin de l’année par France Football, devançant dans ce classement le Marocain Hakim Ziyech.




Les nommés:

Ismaël Bennacer (Algérie/Milan)
Fantastique courroie de transmission du jeu de l’actuel leader de Serie A, Ismaël Bennacer a confirmé une année 2019 déjà faste où il avait été élu meilleur joueur de la CAN. Il tacle, il récupère, il distille, il se projette, que ce soit avec le Milan AC ou l’Algérie, le milieu de terrain est devenu incontournable.
Saïd Benrahma (Algérie/West Ham)
Après des faux départs et coups d’arrêt, le talent de Saïd Benrahma a fini par mettre tout le monde d’accord. Exceptionnel sous les couleurs de Brentford en Championship (il y a disputé 94 matchs, marqué 30 buts et donné 27 passes décisives), le Fennec a été transféré à West Ham pour 26 M€ cet été.




Yassine Bounou (Maroc/FC Séville)
Son année est marquée par un parcours remarquable en C3 où il a été un des grands artisans du succès des Andalous avec des arrêts décisifs face à Manchester United ou encore l’Inter en finale. Ce titre lui a permis d’écarter Munir du poste de titulaire en sélection. Il est le choix numéro 1 de Vahid Halilhodzic convaincu par le deuxième meilleur portier de Liga aux pourcentages d’arrêt (80 % derrière Oblak, 88 %).
Ali Maaloul (Tunisie/Al-Ahly)
Il est le meilleur animateur de couloir sur le continent africain. Sous les couleurs de la Tunisie ou d’Al-Ahly, Ali Maaloul n’est jamais fatigué. Mieux encore, son pied gauche fait des merveilles. Passeur, buteur et à maturité tactiquement, il a profité de l’année 2020 pour garnir un CV déjà bien rempli, avec un titre de champion d’Egypte, une Coupe d’Egypte et une Ligue des champions.




Hakim Ziyech (Maroc/Chelsea)
Magique comme Hakim. Il a transféré son talent de l’Ajax à Chelsea et malgré une forte concurrence, il a tiré son épingle du jeu. Créateur sur une aile, il joue et fait jouer… Avec le Maroc, le brassard le bonifie. Il est le patron d’une sélection qu’il a porté vers une qualification à la CAN 2022.
Sofiyane Amrabat (Maroc/Fiorentina)
À Vérone, il a fini une saison aboutie avant de s’engager avec la Fiorentina pour 20 M€. Placé dans plusieurs équipes types de la saison en Italie l’été dernier, le Marocain brille par une présence physique impressionnante dans l’entrejeu. Il récupère et relance proprement dans un style similaire au Sami Khedira du Real.




Ramy Bensebaini (Algérie/Borussia M’gladbach)
En mode Ligue des Champions comme avec le Borussia, Ramy Bensebaini a confirmé sa montée en puissance. A 25 ans, le latéral gauche algérien est en train de prendre une autre dimension. Solide défensivement, il anime son couloir avec rigueur et talent. Le pied gauche du Fennec est également indispensable à sa sélection. Comme Hakimi, il marque et fait marquer.
Achraf Hakimi (Maroc/Inter)
Tout simplement l’un des meilleurs joueurs au monde à son poste. Achraf Hakimi a rejoint l’Inter cet été où il a tout de suite apporté son volume de course et ses projections décisives (4 buts et 4 passes décisives en 14 matches). Comme avec Dortmund, il reste perfectible défensivement, et c’est là qu’Antonio Conte va encore le faire progresser. Au sein de la sélection nationale, il est un des tauliers de Vahid Halilhodzic.




Riyad Mahrez (Algérie/Manchester City)
Sur le même rythme qu’en 2019 avec sa sélection nationale, Riyad Mahrez a fortement contribué à la qualification des siens à la prochaine CAN. Il a notamment inscrit un fabuleux but contre le Zimbabwe. Avec City, il a bien terminé la saison en étant le deuxième joueur le plus influent de son équipe. Depuis le début de saison, il alterne le bon et le moins bon à l’image des Citizens mais l’Algérien reste évidemment une valeur sûre.
Ellyes Skhiri (Tunisie/Cologne)
Même s’il évolue à Cologne dans une équipe en difficulté en Bundesliga, Ellyes Skhiri a été capable de sortir des gros matches lors de l’année 2020. Le milieu défensif a été décisif à plusieurs reprises. Infatigable, le Tunisien a fini la saison dernière dans les trois joueurs ayant le plus parcouru de kilomètres avec une moyenne autour de 12 km. C’est donc un joueur incontournable en club comme avec la sélection des Aigles de Carthage.