Près de 2 200 personnes sont mortes en tentant de rejoindre l’Espagne en 2020

Près de 2 200 personnes sont mortes en tentant de rejoindre l’Espagne




Au moins 2 200 migrants sont morts en essayant de rejoindre l’Espagne en 2020 et 85 % des décès sont survenus dans 45 naufrages au large des îles Canaries.




L’arrivée des migrants en Espagne a connu une hausse vertigineuse cette année. La recrudescence des patrouilles le long de la côte méditerranéenne du sud de l’Espagne pousse les migrants à chercher des voies alternatives vers l’Europe, relève prensa.
Par la mer, le chemin le plus court vers les îles est à plus de 100 kilomètres des côtes marocaines, précise le média, ajoutant qu’il est dangereux en raison des forts courants de l’océan Atlantique.
Au total, 2 170 migrants, contre 893 en 2019, ont péri cette année, en tentant la traversée vers l’Espagne par bateau. 85% des décès en 2020 (1 851), sont survenus dans 45 naufrages à destination des îles Canaries.




Ceci selon le rapport de l’ONG Caminando Fronteras. Helena Maleno, militante de l’ONG, a attribué l’augmentation du nombre de décès cette année à l’allongement de la distance à parcourir jusqu’aux îles Canaries.
Elle a également décrié un «manque de coordination» entre les pays ayant des services de secours dans la région (Espagne, Mauritanie, Sénégal et Maroc), ce qui a entraîné des «retards» dans le lancement des opérations de sauvetage.
Les chiffres du ministère espagnol de l’Intérieur révèlent qu’entre le 1ᵉʳ janvier et le 30 novembre, 19 566 personnes ont débarqué sur l’archipel via l’Atlantique, contre 1 993 seulement en 2019.