L’Espagne expulse des centaines de Marocains

L’Espagne expulse des centaines de Marocains




Le gouvernement espagnol expulse des centaines d’immigrants des îles Canaries vers le Maroc. Presque tous les jours depuis trois semaines, 20 passagers au moins sont rapatriés vers le Maroc.




Il y a un mois, le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, s’est rendu à Rabat pour rencontrer son homologue marocain Abdelouafi Laftit. Au cœur de leurs échanges, la crise migratoire aux Canaries.

Bien que la réunion se soit terminée sans une décision concrète, le ministre de l’Intérieur a déclaré être «absolument satisfait». Quelques semaines après cette rencontre, l’archipel a entamé un processus de rapatriement des migrants à destination du Maroc. De sources proches de la Police, les retours sont effectués par des vols commerciaux de la compagnie Royal Air Maroc.




À bord des vols commerciaux de la Royal Air Maroc voyagent 20 migrants marocains sous escorte. La liaison entre l’aéroport de Gran Canaria et l’aéroport de Laâyoune est passée de deux vols à quatre vols par semaine.

Ainsi, 80 migrants sont renvoyés au Royaume du Maroc chaque semaine. La procédure de rapatriement des migrants marocains est coordonnée par des agents de la Brigade des étrangers et de l’Unité d’intervention de la police (UIP) des îles Canaries Les sources officielles du département de Grande-Marlaska évitent de donner des détails sur le nombre de migrants expulsés.