Sidi Kacem: arrestation d’un directeur d’école accusé d’avoir violé une fillette de 8 ans

Sidi Kacem: arrestation d’un directeur d’école accusé du viol d’une fillette de 8 ans




Le directeur d’une école de Sidi Kacem a été mis en détention provisoire pour avoir violé une élève étudiant dans son établissement. Le suspect attirait la fillette dans son bureau, pendant la récréation, pour l’agresser sexuellement à l’insu de ses camarades et des enseignants.




La police judiciaire de Sidi Kacem a déféré, samedi dernier, le directeur d’un établissement scolaire devant le parquet général près la Cour d’appel de Kénitra pour viol sur mineure. Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du lundi 4 janvier, que le mis en cause, âgé de 58 ans, a commis ce crime sordide sur une fillette âgée de moins de 8 ans. Cet acte criminel, commis à la veille du nouvel an, a suscité la colère et l’indignation de la population et mobilisé tous les services de sécurité de la ville.

C’est ainsi que, dès la déposition de la victime, la police judiciaire s’est empressée d’arrêter le directeur de l’école en question, sur instructions du procureur général du roi. Les détails de l’agression donnés par la fillette, qui a raconté comment le directeur l’attirait dans son bureau pour abuser d’elle sexuellement, sont très choquants.




Le suspect a été placé en garde à vue et n’a pas tardé à avouer qu’il avait effectivement abusé sexuellement de la petite fille qui est née en 2013. Des aveux qui ont poussé le procureur général du roi près la Cour d’appel de Kénitra à le déférer, en état d’arrestation, devant le juge d’instruction. Après l’avoir auditionné, le magistrat a ordonné son incarcération, avant d’entamer une enquête approfondie.

Le quotidien Al Akhbar rapporte que ce scandale a éclaté quand la fillette a révélé à sa mère, jeudi dernier, qu’elle avait été victime de plusieurs agressions sexuelles commises par le directeur de l’école primaire où elle étudie. Informé, le père de l’élève est aussitôt allé porter plainte contre le violeur présumé auprès d’un arrondissement de police dont les responsables ont réagi avec le sérieux et la rapidité nécessaires face à cet acte ignoble.




Il ne leur a fallu que quelques heures pour arrêter le présumé coupable avant de le déférer, samedi dernier, devant le procureur général du roi, pour viol sur mineure. Le directeur d’école a fini par reconnaître ses méfaits, face aux déclarations détaillées de sa victime.

Cette dernière a déclaré avoir été, à maintes reprises, abusée sexuellement par le directeur qui l’attirait dans son bureau à l’insu de ses camarades et des enseignants, pendant la récréation. La famille a joint à sa plainte un certificat médical qui confirme les abus sexuels et le viol. Une attestation qui a poussé l’accusé, proche de la retraite, à reconnaître tous les faits qui lui sont reprochés.