Un pont ou un tunnel Maroc-Gibraltar en projet

Un pont ou un tunnel Maroc-Gibraltar en projet




Le Royaume-Uni intensifie ses relations économiques avec le Maroc. Cette relation bilatérale prévoit une liaison entre le Maroc et Gibraltar. Un pont ou un tunnel d’une vingtaine de kilomètres.




« Je crois que le binôme Maroc-Gibraltar offre de nombreuses opportunités et qu’il faut les exploiter ». Ainsi s’exprimait l’ancien ambassadeur britannique à Rabat, Thomas Reilly dans une interview accordée au quotidien El Español en août dernier.
Il s’agit d’un projet similaire à celui qui est en suspension depuis 42 ans entre les gouvernements espagnol et marocain. En dehors de l’accord d’association post-Brexit signé en 2020, le Maroc et la Grande-Bretagne souhaitent créer un binôme et faire de Gibraltar un point de connexion entre l’Afrique et l’Europe.




Ceci depuis les villes les plus proches de Ceuta. Bien que cela soit encore à l’étape projet, les deux parties envisagent un pont ou un tunnel d’une longueur de 20 kilomètres.
Ce rêve de relier le Maroc à Gibraltar est une idée déjà proposée pendant la signature des accords entre le Maroc et le Royaume-Uni le 26 octobre 2019. Pour le diplomate Thomas Reilly, la décision pourrait maintenant être entre les mains du Maroc. Il précise qu’ « il existe déjà une collaboration significative entre le Maroc et Gibraltar dans plusieurs domaines ».




Grâce à ses relations avec Gibraltar dans le secteur de l’énergie renouvelable, le Royaume du Maroc prévoit de produire 6 % de l’électricité du Royaume-Uni. Et pour Gibraltar, cela signifie un soutien en matière d’approvisionnement.
À l’horizon 2030, cela devrait améliorer sensiblement la capacité du Royaume du Maroc en matière de production et en matière de transport d’électricité vers le Royaume-Uni ceci sans avoir à utiliser les infrastructures existantes de l’Espagne ou bien de la France.