(Vidéo) Dakhla: David Schenker salue le leadership du roi Mohammed VI

(Vidéo) David Schenker salue à Dakhla le leadership du roi Mohammed VI




Le secrétaire d’État américain adjoint, en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, a salué, ce dimanche 10 janvier 2021 à Dakhla, le leadership du roi Mohammed VI dans la promotion « d’un agenda de réforme audacieux et de grande envergure » au cours des deux dernières décennies.




Les développements récents qu’ont connus les relations entre les États-Unis et le Royaume « ont été rendus possibles grâce au leadership du roi Mohammed VI dans la promotion d’un agenda de réforme audacieux et de grande envergure au cours des deux dernières décennies », a souligné David Schenker.

C’était lors d’un point de presse, à l’issue des entretiens qu’il a eus avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Le responsable américain s’est également félicité du « soutien continu et précieux » du souverain sur des questions d’intérêt commun tels que la paix au Moyen-Orient, la stabilité et le développement en Afrique, ainsi que la sécurité régionale.




« Les relations américano-marocaines sont plus fortes que jamais (..). Nos meilleures années sont devant nous », a-t-il insisté, rappelant l’annonce faite le mois dernier par le président Donald Trump de reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur l’ensemble de son Sahara.

David Schenker a souligné à cet égard que les États-Unis sont déterminés à approfondir et à renforcer leurs liens avec le peuple marocain, à la faveur d’une dynamisation des relations commerciales, des échanges culturels, ainsi que des échanges gouvernementaux.

Il a en outre mis en avant les efforts du Maroc pour « promouvoir la tolérance et l’harmonie religieuses » qui sont « un exemple dans la région », et a notamment cité « sa tradition historique de protection de sa communauté juive » ainsi que la signature de la Déclaration de Marrakech sur les droits des minorités religieuses dans le monde islamique.




Le secrétaire d’État américain adjoint a aussi noté que le Maroc reste « un partenaire clé pour la stabilité régionale », ajoutant que les deux pays « bénéficient d’un large partenariat militaire ».

En ce qui concerne l’économie, il a indiqué que le Royaume était le seul pays d’Afrique avec lequel les États-Unis avaient signé un accord de libre-échange, expliquant que les exportations marocaines vers les États-Unis ont plus que doublé depuis l’entrée en vigueur de ce pacte en 2006.

« La valeur de notre commerce bilatéral a quintuplé au cours de cette période », a-t-il déclaré. David Schenker a rappelé que l’année 2021 marquait le 200e anniversaire de l’ouverture de la première mission diplomatique des États-Unis au Maroc, à Tanger, où se trouve « la plus ancienne installation diplomatique américaine du monde ».