Casablanca: Un olivier planté en signe de fraternité entre musulmans et juifs

Un olivier planté à Casablanca en signe de fraternité entre musulmans et juifs




Des acteurs associatifs, musulmans et juifs, ont planté, mardi à Casablanca, un olivier renvoyant à la fraternité et à la paix entre les membres des deux religions monothéistes.




Par cette action symbolique, qui s’est déroulée au jardin du Stade olympique casablancais (SOC) Simon Pinto, l’équipe dudit club et les membres de l’association Marocains Pluriels ont voulu ainsi célébrer la décision des États-Unis de reconnaître la pleine souveraineté du Maroc sur le Sahara et les «Retrouvailles» entre le royaume et l’État d’Israël.
«Aujourd’hui, nous nous sommes saisis d’une magnifique occasion pour planter cet olivier de la fraternité pour la paix», a déclaré le président de Marocains Pluriels, Ahmed Ghayat, en marge de cette cérémonie ayant rassemblé des artistes, des personnalités de la société civile, d’entrepreneurs, de femmes et d’hommes de lettres.




«La reconnaissance de nos provinces du Sud et les retrouvailles avec Israël- où vivent 800 000 des nôtres – sont une magnifique occasion pour nous retrouver, encore et toujours», a-t-il ajouté, en expliquant que par cette action, les acteurs veulent «montrer que notre pays met en pratique – concrètement, sur le terrain – notre héritage, notre patrimoine civilisationnel et en même temps nous traçons la route aux jeunes générations».
Lors de cette cérémonie, tenue en présence notamment du président du SOC-Simon Pinto, Pierre Sibony, l’artiste Maxime Karoutchi, la chanteuse Nabyla Maan et le président de «Les 109», Mohamed Reda Khadfy, une prière à l’adresse du roi et de la famille royale a été prononcée en hébreu.