Des soucis en Belgique pour Royal Air Maroc

Des soucis en Belgique pour Royal Air Maroc




Royal Air Maroc devrait être confronté sous peu à de sérieux ennuis judiciaires pour non-règlement des litiges liés au remboursement des billets annulés. L’organisation belge de défense des consommateurs Tests Achats s’apprête à transmettre les dossiers litigieux des compagnies aériennes réfractaires aux autorités compétentes.




Au début de la crise sanitaire due au nouveau coronavirus et suite à la fermeture des frontières de plusieurs pays, des compagnies aériennes, dont Royal Air Maroc, avaient annulé un grand nombre de vols.
Depuis la relance de leurs activités, RAM, tout comme certaines compagnies ne sont pas pressés de régler ce différend.
Au nombre des 6 000 plaintes reçues pour des voyages en avion annulés, à travers son formulaire de réclamation mis en ligne et clôturé au 15 octobre dernier, seules quelques compagnies aériennes ont répondu favorablement à la requête de l’organisation de défense des consommateurs.




Si Ryanair, Brussels Airlines et TUI ont déjà commencé par régler leurs dettes vis-à-vis de leurs voyageurs, d’autres ont accepté la collaboration et ont promis régulariser ces billets annulés.
À l’instar d’autres compagnies réfractaires à cette solution de remboursement, Royal Air Maroc n’a jamais répondu à l’appel de Tests Achats malgré les nombreuses tentatives de prises de contact.
«Si ces sociétés persistent dans leur absence de réponse, Test Achats transmettra les dossiers litigieux aux autorités compétentes», a menacé l’organisation belge de défense des consommateurs.