Marrakech: La police met fin à une fête au domicile de Cheikha Trax

La police met fin à une fête au domicile de Cheikha Trax, à Marrakech




Marrakech: les forces de l’ordre ont interrompu une fête dans la maison de la danseuse populaire Cheikha Trax, où plusieurs dizaines de personnes étaient présentes.




Les fêtards n’ont même pas cherché à se dissimuler. C’est en effet suite à une vidéo diffusée en direct sur Facebook, jeudi 14 janvier 2021, que la police de Marrakech s’est rendue sur le champ au domicile de Cheikha Trax, qui fêtait son mariage, et qui avait invité plusieurs dizaines de personnes, sans qu’aucune mesure de distanciation sociale ne soit prise. Personne non plus ne portait de masque.
Sur place, les policiers ont constaté la présence de pas moins de 37 personnes, qui ont tous fait l’objet d’une verbalisation et ont dû s’acquitter du paiement d’une amende de 300 dirhams, pour « violation de l’état d’urgence sanitaire ».




La principale concernée, Cheikha Trax, a été, quant à elle, conduite au poste de police. Suite à une décision du procureur du Roi, elle a été relâchée quelques heures plus tard, mais sera poursuivie en état de liberté.
Il convient de rappeler que ce type de rassemblement est actuellement strictement interdit au Maroc, en raison des règles sanitaires instaurées par le gouvernement, afin de limiter la propagation du coronavirus. Dans plusieurs villes du Royaume, la police a déjà dû interrompre plusieurs fêtes organisées en toute inconscience.