Sextape à Tétouan: condamnation de la femme qui apparaissait dans la vidéo

Scandale d’une sextape à Tétouan: « Moulat El Khimar » a été condamnée à un mois ferme




Nouveau rebondissement dans l’affaire de la sextape de « Moulat el Khimar » à Tétouan. Le Tribunal de première instance de la ville vient de condamner la jeune femme à un mois de prison ferme et à une amende de 500 dirhams. Son partenaire, dans la vidéo incriminée, est quant à lui toujours recherché par la police.




« Moulat el khimar », qui a fait scandale ces derniers jours, à cause d’une sextape filmée à Tétouan, qui a fait des gorges chaudes dans tout le Maroc, va pouvoir réfléchir à ce qu’elle a fait, tout un mois durant, dans une cellule de prison.
L’amende qu’elle devra verser est quant à elle légère: le juge du Tribunal de première instance de Tétouan l’a aussi condamnée à verser 500 dirhams au Trésor public.
L’affaire remonte au début de ce mois de janvier 2021: une vidéo « hot », qui a fait le tour des réseaux sociaux et des messageries instantanées, montrait une jeune femme, « Moulat el khimar », donc, en pleine relation sexuelle avec son partenaire, alors que seuls leur sexe et leurs jambes étaient visibles. Son partenaire a été identifié par la police.




Il se trouve actuellement à l’étranger. Un mandat d’arrêt international a été lancé contre lui. Quant aux nombreuses personnes qui ont participé à la large diffusion de cette vidéo sur les réseaux sociaux, aucun jugement n’a été prononcé à leur encontre.
Les membres de la société civile de Tétouan ainsi que de nombreux internautes, demandaient pourtant que les individus qui ont été à l’origine de la diffusion à large échelle de cette vidéo, soient eux aussi poursuivis par la Justice et condamnés.
L’enquête diligentée par la police judiciaire avait révélé que cette jeune femme, désormais célèbre par son pseudo de « Moulat El Khimar », est mère de deux enfants. Divorcée, elle vit avec sa famille dans le quartier Hachmi de Tétouan.