Sahara marocain: un soutien international de plus en plus prononcé

Sahara: un soutien international de plus en plus prononcé à la souveraineté marocaine




Un front international regroupant une quarantaine de pays -et non des moindres!- s’est réuni en fin de semaine dernière pour réitérer son soutien à la souveraineté du Maroc sur son Sahara.




C’est une nouvelle victoire diplomatique du Maroc dans le dossier du Sahara. Un front international, regroupant une quarantaine de pays, s’est réuni vendredi dernier en visioconférence, à l’occasion de la Conférence ministérielle de soutien à l’initiative d’autonomie sous la souveraineté du Maroc, présidée par le Royaume et les États-Unis, pour rappeler qu’aucune solution au conflit ne peut être envisagée en dehors d’une souveraineté marocaine sur son Sahara.
Le sujet fait l’une des principales actualités des quotidiens paraissant lundi 18 janvier, à commencer par Al Ahdath Al Maghribia. Pour la publication, cette conférence ministérielle a permis à ces pays de rappeler la pertinence de la position du Maroc dans ce dossier et, surtout, qu’il était aujourd’hui temps pour que tout le monde affiche clairement sa position sur la question.




Le quotidien fait en outre remarquer que la participation active des États-Unis et de la France à cette conférence est un signal fort envoyé à ceux qui doutent encore de la position internationale qui plaide aujourd’hui plus que jamais pour la proposition marocaine. Ces deux pays sont, en effet, des membres permanents au Conseil de sécurité des Nations Unies, principal organe où le dossier du Sahara est géré.
Que ces deux puissances s’alignent sur la proposition d’autonomie du Maroc ne peut être lue que comme une reconnaissance internationale de plus en plus unanime de la pertinence de la position du Royaume dans le dossier. Par ailleurs, cette conférence a été l’occasion de rappeler une précision sur la récente reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara.




Elle n’est en fait qu’une concrétisation de la vision qu’a l’administration américaine depuis au moins l’ère de Bill Clinton. Pour leur part, ajoute le journal, les pays du Conseil de coopération du Golfe ont souligné, lors de leur participation à cet événement, leur soutien indéfectible au Royaume sur toutes les questions qui peuvent toucher à sa souveraineté territoriale.
Revenant sur le même sujet dans son édition du jour, Al Akhbar cite d’abord la liste des 40 pays qui ont participé à cette rencontre, pourtant décidée à la dernière minute. Parmi eux, on retrouve non seulement les Etats-Unis, la France et les pays amis du Golfe, mais également des pays africains et américains qui ont également tenu à manifester leur soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc.




Citant une déclaration de Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères du Royaume du Maroc, Al Akhbar souligne ainsi que le dossier du Sahara entre aujourd’hui dans un virage capital, dans le sens où les pays du monde sont de plus en plus nombreux à être convaincus qu’aucune solution réaliste et définitive à ce conflit ne pourra être trouvée que dans le cadre d’une souveraineté marocaine… et ils le font savoir publiquement!
Le ministre a également précisé que, grâce à la vision éclairée du roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc ne se contente pas de gérer au mieux cette question, mais est désormais clairement inscrit dans une logique de changement. Et c’est ce que prouve la tendance enregistrée au niveau international ces derniers temps, par le soutien clair à la proposition marocaine.