Le Maroc s’engage dans la lutte contre l’antisémitisme

Le Maroc s’engage dans la lutte contre l’antisémitisme




L’Association marocaine Mimouna a signé vendredi, un accord avec le Département d’État américain, pour lutter contre l’antisémitisme. Après le Bahreïn en octobre dernier, le Maroc devient le deuxième pays arabe à s’engager dans cette lutte.




Cet accord a également reçu le soutien officiel du gouvernement, rapporte JTA. Signé par le président de l’Association Mimouna, El Mehdi Boudra, et Elan Carr, le représentant du département d’État pour la lutte contre l’antisémitisme, il marque l’ambition des accords d’Abraham de l’administration Trump, de normaliser l’acceptation non seulement d’Israël au sein des populations arabes. Dans le texte de cet accord, les parties « entendent travailler ensemble pour partager et promouvoir les meilleures pratiques afin de combattre toutes les formes d’antisémitisme.




Ceci y compris la délégitimisation de l’État d’Israël ». Elles s’engagent également à « combattre d’autres types d’intolérance et de haine, à l’instar de l’islamophobie ». Pour l’ambassadrice du Maroc aux États-Unis, la princesse Lalla Joumala, cet accord consolide le partenariat profond et de longue date entre le Royaume du Maroc et les États-Unis d’Amérique dans la lutte contre toutes les formes d’intolérance et la promotion de la paix et de la coexistence. Fondée en 2007 par des musulmans, l’association Mimouna milite pour la préservation de l’héritage juif du royaume.