France: un député dénonce l’obsession que certains élus ont pour les femmes voilées

France : « Certains députés ont l’obsession des femmes voilées »




À l’heure où le « projet de loi confortant le respect des principes de la République » fait polémique, François Cormier-Bouligeon, député (LREM) dénonce l’obsession que certains élus ont pour les femmes voilées. Celui-ci a déposé un amendement pour étendre l’obligation de neutralité aux collaborateurs occasionnels du service public.




«Ceux de mes collègues qui répètent que la neutralité des collaborateurs occasionnels ne concerne que des femmes voilées, ce sont eux qui ont l’obsession des femmes voilées, a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal Marianne. Je veux que les femmes qui veulent porter librement le voile dans l’espace public ou privé continuent de le faire et que celles qui veulent ne pas le porter puissent le faire aussi.
Je veux protéger nos concitoyens de la pression identitaire, notamment religieuse. La République doit préserver la liberté absolue de conscience». Selon lui, ce projet de loi doit définir clairement et de manière exhaustive ce qu’est la neutralité au sein du service public. D’autant que, juridiquement, la neutralité s’impose aux fonctionnaires.




Mais aussi aux agents de la fonction publique. «Tous les usagers du service public y compris (les mères accompagnatrices de sorties scolaires, NDLR) doivent être traités sur un pied d’égalité par ceux qui participent à l’exécution d’une mission de service public», a martelé l’élu, ajoutant que cette nécessité de neutralité et d’égalité est encore plus impérieuse pour les élèves de l’Éducation nationale car leur conscience est en cours de formation.
M. Cormier-Bouligeon estime que pour que la loi produise ses effets, elle doit aller au bout de sa logique. «Nous ne devons pas nous arrêter au milieu du gué au prétexte que la neutralité étendue à tous ceux qui concourent à l’exécution d’une mission de service heurterait les mères voilées», a-t-il ajouté.