Abandon scolaire: Plus de 300.000 élèves ont quitté les bancs de l’école l'année dernière

Abandon scolaire: Plus de 300.000 élèves ont quitté les bancs de l’école l’année dernière




Le phénomène de l’abandon scolaire s’est légèrement atténué ces dernières années, surtout dans le primaire, mais il reste encore très important dans les deux niveaux de l’enseignement secondaire.




L’abandon scolaire est l’une des problématiques que le ministère de l’Education nationale n’arrive toujours pas à résoudre. Malgré les multiples réformes engagées par le ministère et les programmes d’accompagnement et de soutien, les chiffres parlent d’eux-mêmes.
Plus de 300.000 élèves ont quitté les bancs de l’école durant la dernière année scolaire, écrit le quotidien Al Ahdath Al Maghribia. Le chiffre exact, tel qu’il a été annoncé par le ministre lors d’une séance de questions orales au Parlement, est de 304.545 élèves qui ont quitté l’école avant la fin de leur cursus pendant l’année 2019-2020.
Dans les détails, sur les 304.545 élèves victimes d’abandon scolaire, 160.837 ont interrompu l’enseignement secondaire, niveau collège d’ailleurs obligatoire, avant de boucler leur cursus.




Cependant, note le quotidien, le pourcentage d’élèves ayant abandonné leurs cours était relativement plus élevé auparavant. Il est ainsi passé de 12% du nombre total d’élèves pendant la saison scolaire 2018 à 10,4%. Il y a deux ans, le nombre d’élèves ayant interrompu leur cursus scolaire était de 183.985 élèves.
Dans l’enseignement primaire, la situation est moins grave, mais le phénomène est toujours persistant. Les données fournies par le ministre parlent, en effet, d’un pourcentage de 2,1% d’élèves ayant actuellement abandonné l’école. Il était de 2,7% deux saisons auparavant.
En chiffres, cela donne un nombre de 95.191 élèves ayant abandonné l’école en 2018 contre 76.574 durant l’année dernière. Dans l’enseignement secondaire qualifiant (le lycée), le taux d’abandon est passé de 8,8%, il y a deux ans, à 7,4% actuellement, soit de 80.569 élèves à 67.134.




Le phénomène touche particulièrement les filles, précise le quotidien. Le coût socio-économique de l’abandon scolaire, estime Al Ahdath Al Maghribia, s’élève à plus de 3 milliards de dirhams.
Partant de chiffres aussi alarmants qu’ils soient, poursuit le quotidien, le ministre de l’Education nationale tient toutefois à préciser que la saison scolaire 2019-2020 a connu une baisse significative du nombre d’élèves ayant abandonné l’école dans les trois cycles de l’enseignement, un nombre s’élevant ainsi à moins de 55.200 élèves.
Par ailleurs, indique le ministre, le nombre d’établissements d’enseignement au titre de l’année scolaire 2020-2021 a atteint 11.487, dont 6.309 en milieu rural (55%), en plus de 13.155 écoles satellites, ajoutant que le nombre des internats est de 924 au niveau national, dont 575 en milieu rural.




Concernant l’élargissement du réseau des écoles communautaires, le ministre a fait savoir qu’au titre de l’année scolaire actuelle, leur nombre a atteint 188 écoles, soit 64 écoles supplémentaires par rapport à la saison scolaire 2017-2018, en plus de la planification de la construction de 104 autres écoles communautaires.
Concrètement, il s’agit de 45 écoles en 2021, 30 en 2022 et 29 en 2023. Il sera également procédé à l’élaboration d’un nouveau programme pour élargir ces écoles à travers la construction de 150 unités durant la période 2022-2026, en partenariat avec la Banque européenne d’investissement (BEI).
Al Ahdath Al Maghribia a, en outre, passé en revue tous les programmes mis en place par le ministère et d’autres structures du gouvernement et organismes, pour lutter contre l’abandon scolaire sans pour autant parvenir à l’éradiquer.