Sur Snapchat, un Marocain menace d’exterminer la police catalane avec une Kalachnikov

Sur Snapchat, un Marocain menace d’exterminer la police catalane avec une Kalachnikov




Recherché par les autorités françaises pour des délits de droit commun et pour séjour illégal, Said Haddadi, un jeune Marocain de 25 ans, a été extradé lundi par la police catalane. Réfugié en Espagne, l’individu avait menacé d’exterminer tous les Mossos d’Esquadra à l’aide d’une kalachnikov.




Le suspect avait été interpellé, le 15 janvier pour outrage à des agents d’autorité. Après une brève garde à vue, le Marocain a diffusé une vidéo sur Snapchat, où il tenait des propos menaçants à l’encontre des officiers de police.
Il affirmait qu’il allait « tirer avec une kalachnikov » sur tous les Mossos d’Esquadra, rapporte le porte-parole de la police catalane.
L’homme pensait échapper à la police en optant pour le réseau Snapchat, dans la mesure où les vidéos sont automatiquement supprimées.




Mais, c’était sans compter avec la vigilance des enquêteurs, qui ont immédiatement diligenté une enquête judiciaire pour le localiser. Trois jours plus tard, Said Haddadi a été arrêté à Sant Feliu de Guìxols, et poursuivi pour menaces terroristes.
Pour les autorités, les propos du Marocain représentent une menace réelle, sachant que le pays est en alerte anti-terroriste 4.
Fiché au niveau du Système d’information Schengen (SIS), l’homme a été immédiatement remis aux autorités françaises, sans être jugé en Espagne.