Talmest: de la prison ferme pour un ambulancier et une doctoresse

Talmest: de la prison ferme pour un ambulancier et une doctoresse




Poursuivie dans une affaire de mort d’une femme qui venait de mettre au monde un nouveau-né, une doctoresse qui exerçait au centre hospitalier de Talmest, province d’Essaouira, a été condamnée, dernièrement, par la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance d’Essaouira, à dix mois de prison ferme.




Le chauffeur de l’ambulance de la commune rurale de Talmest, quant à lui, a écopé de huit mois de prison ferme. Les deux jugements sont assortis d’une amende de dix mille dirhams. Cette femme enceinte, demeurant à la commune rurale Sidi Abdeljalil, s’apprêtait à accoucher.
Son mari a tenté de la conduire, via l’ambulance de la commune rurale de Talmest, vers l’hôpital. Mais en vain. Il n’y avait personne, ni l’ambulancier ni la doctoresse qui se chargeait de la permanence.
Dans un état critique, la femme a été conduite à l’hôpital Sidi Mohammed Ben Abdellah, à Essaouira, qui s’éloigne d’une soixantaine de kilomètres de Talmest.
Toutefois, à mi-chemin, elle a accouché de son nouveau-né avant de pousser le dernier soupir suite à une hémorragie interne.