L’ambassadeur d’Algérie à Paris en colère contre "Le Point"

Tindouf, « province du Sahara sous le Polisario » : l’Algérie en colère contre Le Point




L’ambassadeur d’Algérie à Paris, Mohamed-Antar Daoud, a exprimé sa colère et son étonnement suite à la publication d’un récent article du magazine français Le Point. L’hebdomadaire mentionne que « Tindouf est une province du Sahara sous l’administration du front Polisario et frontalière du Maroc ».




Dans une mise au point adressée au directeur de la publication du magazine, le diplomate algérien écrit : « C’est avec un grand étonnement que j’ai pris connaissance de l’article publié par la rédaction numérique de votre journal (Le Point Afrique avec AFP) le 19 janvier à 11 h 45 sous l’intitulé (Manœuvres algériennes dans le Sahara près de la frontière marocaine) lequel s’appuie sur une dépêche AFP ».
Selon lui, l’idéal aurait été que la rédaction de l’hebdomadaire « vérifie les informations qu’elle a rapportées, avant de verser dans les allégations dénuées de tout fondement sur l’appartenance territoriale de la wilaya de Tindouf ». « Du moins, il aurait été plus simple et certainement plus crédible de reprendre fidèlement les paragraphes de l’AFP.




Comme l’exigent les règles d’éthique et de déontologie de la profession journalistique », estime l’ambassadeur d’Algérie à Paris. M. Mohamed-Antar Daoud se dit étonné de lire dans le chapô de l’article « que l’Algérie a procédé à des manœuvres militaires dans la zone sous contrôle du front Polisario », puis « dans le corps du texte, que Tindouf (sud) est une province du Sahara sous l’administration du front Polisario et frontalière du Maroc ».
Pour l’ambassadeur d’Algérie à Paris, ce « grave dérapage (…) appelle à une réparation » de la part de l’équipe rédactionnelle de l’hebdomadaire Le Point, qui doit « trouver les termes adéquats pour rétablir la réalité des faits dans leur signifiant et leur signifié », a conclu le diplomate algérien.