Le Maroc a fourni aux États-Unis des informations concernant Oussama Ben Laden

Le Maroc a fourni aux États-Unis des informations concernant Oussama Ben Laden




Cherkaoui Habboub, actuel directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) revient sur les exploits réalisés par son institution au niveau national, régional voire international. Il ressort que le Maroc a été d’une grande utilité pour les États-Unis, la France et d’autres pays.




Au niveau national, « le Maroc a démantelé 209 cellules terroristes depuis 2002, dont 82 depuis la création du BCIJ [en 2015] », a déclaré le nouveau patron de l’institution lors de son passage sur l’émission « Avec Ramdani » de la chaîne de télévision 2M. « Environ 80 % des terroristes arrêtés par le BCIJ ont entre 18 et 40 ans », a-t-il fait savoir.
Malgré ces exploits, des défis restent à relever. Selon M. Habboub, l’autre menace terroriste pour le Maroc est le Polisario. « Le Polisario a prouvé ses liens avec les groupes terroristes de la région […] Il y a entre 100 et 200 membres du Polisario qui sont actifs dans la région sahélo-saharienne », a-t-il révélé.




Il a souligné que la menace la plus imminente vient de la région du Sahel, qui est devenue un « terreau fertile » pour les groupes terroristes. Dans ce sens, il a déploré le manque de coopération de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme.
Au niveau international, « le Maroc a fourni aux États-Unis des informations concernant le camp d’entraînement de Khalden, l’un des principaux camps d’entraînement militaire d’Oussama Ben Laden en Afghanistan », a fait savoir le nouveau patron du Bureau central d’investigations judiciaires. Des informations qui ont permis au pays de l’oncle Sam de pouvoir bombarder ce camp.




Outre les États-Unis, le Royaume du Maroc a fourni des renseignements antiterroristes à la France, à l’Espagne, aux Pays-Bas, à l’Allemagne et à d’autres, a ajouté M. Habboub, expliquant que les renseignements marocains échangent régulièrement des informations avec leurs partenaires internationaux.
À titre d’exemple, il a révélé que le Bureau central d’investigations judiciaires a fourni à la France des informations précises sur la localisation d’Abdelhamid Abaaoud, un Maroco-belge de 28 ans. Celui-ci est le principal organisateur des attentats de novembre 2015 à Paris qui ont fait 130 morts et 416 blessés.