Marrakech: le procès du pédophile koweïtien a été encore reporté

Marrakech: encore un report dans le procès du pédophile koweïtien




La Cour d’appel de Marrakech a décidé de reporter pour le 23 mars le procès du ressortissant koweitien accusé de pédophilie et ce, pour cause d’absence de l’accusé qui avait fui le Maroc avant le début des procédures judiciaires entamées par la victime à son encontre.




C’est la 11ème fois que le procès de ce ressortissant, qui est poursuivi pour viol de mineur, est reporté. L’Association marocaine des droits humains, –section Marrakech-, qui s’était portée partie civile, avait demandé que l’ambassade du Koweït, ayant présenté des garanties pour que l’accusé bénéficie de la liberté provisoire se charge de le présenter devant la Cour de justice.
Arrêté en décembre 2019, le ressortissant koweïtien, qui était en visite au Royaume du Maroc, avait caché une fille mineure à peine âgée de 14 ans dans le coffre de sa voiture.




Ceci avant de l’introduire dans son lieu de résidence, dans l’un des plus célèbres complexes hôteliers de Marrakech, où il l’a violentée, violée et filmée. Le prévenu, âgé de 24 ans, a bénéficié d’une mise en liberté provisoire dont il a profité pour se faire la belle.
Ce scandale avait suscité l’indignation de l’opinion publique marocaine et des associations, dont «Touche pas à mon enfant!» et l’Instance démocratique marocaine des droits humains (IDMDH), en plus de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH), qui s’étaient également saisies de l’affaire.