Un Franco-algérien suscite la réaction de Macron et agace des Marocains

Un Franco-algérien suscite la réaction de Macron et agace des Marocains




Morad Attik, chef d’entreprise franco-algérien a, à travers un message, suscité une réaction positive de la part du président de la République française, Emmanuel Macron, mais a, par la même occasion, provoqué la colère des Marocains.




« Quand ta mère vient te rendre visite dans tes bureaux pour la première fois en 5 ans… C’est mieux que de passer à France 2, TF1 et de signer 10 partenariats avec des boîtes du CAC40. (…) Tu lui fais visiter tes quatre bureaux, tu lui présentes ton équipe de 10 salariés avec plus de fierté que si c’était M. le président Emmanuel Macron en personne (désolé M. le président).
Elle te regarde émue et elle te sort ’je suis fière de vous, toi et ton frère’… Ça vaut 5 levées de fonds », a écrit M. Attik, directeur général d’Evolukid, une plateforme d’apprentissage de la programmation, la robotique et l’électronique basée dans la région parisienne. « Je suis français d’origine algérienne et très reconnaissant pour tout ce que la France a pu m’apporter.




Comme je l’ai clamé dans un reportage sur France 2, et je suis très fier de mes origines algériennes », a-t-il ajouté. L’entrepreneur a tagué le chef de l’État français sur LinkedIn. Celui-ci a réagi à la publication : « Après avoir vu votre message, je peux vous dire que la fierté de votre mère est partagée. Bravo à vous et à vos équipes ».
Le commentaire de M. Macron a visiblement ému M. Attik. « Je suis extrêmement touché par votre message monsieur le président Emmanuel Macron et je serai honoré de vous rencontrer pour vous présenter nos parcours », a-t-il répondu, avant de faire une publication polémique. « Nos frères marocains embrassent la main de leurs parents. Chez nous, on embrasse [sic] la tête », a affirmé le Franco-algérien.




Il illustre sa publication avec photo de lui en train d’embrasser la tête de sa mère. De quoi hérisser certains Marocains. « Même au Maroc, on embrasse la tête », a commenté un internaute marocain. « Tu as presque réussi…selon toi !… mais les Marocains restent dans ton sang et imagination… », a réagi un autre internaute.
L’entrepreneur franco-algérien dont les beaux-parents sont marocains a alors tenté de couper court à la polémique : « Je n’ai très sincèrement pas voulu créer la moindre division, bien au contraire, j’aime tellement le peuple marocain que j’ai sciemment cité cela en exemple. De plus je trouve l’acte en lui-même magnifique, quel meilleur acte de respect que d’embrasser la main, ou même les pieds de ses parents ».