Selon Ammar Belhimer, l’Algérie est visée par le Maroc, Israël et la France

Ammar Belhimer : L’Algérie est visée par le Maroc, Israël et la France




Le ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement a de nouveau accusé le Royaume du Maroc de viser l’Algérie.




Dans une interview accordée à un média de son pays, Ammar Belhimer a ainsi expliqué que le blocage récent par Facebook de pages diffusant des fake news sur l’Algérie et certains autres pays «confirme la validité et l’authenticité des informations que l’État possède et qu’il partage avec les citoyens afin de les sensibiliser aux dangers auxquels l’Algérie est confrontée».
Le responsable a ajouté que ce qui s’est passé «est réel et confirmé et s’inscrit dans le cadre d’un stratagème étranger avec des dispositions au plus haut niveau pour nuire à l’Algérie».




«L’implication des partis français, du renseignement de l’entité sioniste (Israël) et du Makhzen (le Maroc) dans la mise en œuvre de ce schéma méprisable, est un motif de vigilance accrue et de renforcement du front interne et d’une mobilisation pour protéger notre patrie de tout malheur, quelle que soit sa nature, sa source et sa taille.»
Le porte-parole du gouvernement algérien considère que son pays «était et est toujours visé dans sa sécurité, son unité et sa stabilité, pour un certain nombre de raisons».




Il a, dans ce sens, cité le «refus» de l’Algérie de «toute tutelle» et ses «décisions souveraines et ses positions de principe en faveur de la légitimité internationale ainsi que la lutte contre le terrorisme».
Il est à noter que Facebook scanne de manière périodique les fausses pages et comptes diffusant des fake news ou faisant partie de campagnes suspectes lancées sur le réseau social, sans jamais indiquer que le royaume du Maroc serait derrière la mise en place de telles pages pour cibler un autre pays.