Des appels à l’inclusion des migrants dans la campagne de vaccination au Maroc

Covid-19 : Des appels à l’inclusion de tous les migrants au Maroc dans la campagne de vaccination




Des organisations de la société civile ont appelé, mercredi, les autorités marocaines à se pencher sur «certains aspects techniques et administratifs qui risqueraient d’exclure ou d’entraver l’accès d’une grande partie de la population migrante à la vaccination contre la Covid 19», notamment les sans-papiers et ceux qui se sont confrontés à des difficultés pour renouveler leurs titres de séjour après son expiration.




À la veille du lancement de la campagne de vaccination au Royaume du Maroc contre le nouveau coronavirus covid-19, ces associations ont également rappelé qu’une partie de migrants vit dans des zones qui sont non-urbaines, notamment dans le Nord dans des forêts et dans les hauteurs.
Toutes ces personnes ne sont donc « pas en mesure de s’inscrire sur la plateforme www.liqahcorona.ma en l’absence d’un titre de séjour valide comme l’exige le formulaire en ligne et se verraient de facto exclus de cette opération », ont alerté les associatifs, dans un communiqué parvenu à notre rédaction.




Les signataires ont ainsi appelé à « mettre en place des mesures adaptées qui prennent en considération la spécificité de cette population », et à « faire preuve de plus de flexibilité que lors des deux opérations de régularisation de 2014 et de 2017 afin de faire bénéficier tou.te.s les migrant.e.s qui le souhaitent de cette opération nationale de vaccination », dans la logique de l’approche humaniste prônée par le roi Mohammed VI.
Ils plaident aussi pour « impliquer les acteurs et organisations de la société civile dans les efforts de sensibilisation et de vulgarisation relatifs à cette opération.




Et plus particulièrement en ce qui concerne l’identification et l’inscription des migrant.e.s relevant des catégories susmentionnées ». Les organisations signataires appellent aussi à « diffuser des messages clairs pour rassurer et mettre en confiance les migrant.e.s réticent.e.s ou méfiant.e.s, plus particulièrement les personnes en situation administrative irrégulière ».
Cet appel a été lancé par Papiers Pour Tous, l’Organisation démocratique du travail – ummigrés (ODT-I), le Conseil des migrants subsahariens au Maroc (CMSM) et l’Association Beni Znassen pour la culture, le développement et la solidarité (ABCDS).