Tahannaout: 4 arrestations pour le braquage d’une agence de transfert de fonds

Tahannaout: 4 individus arrêtés pour le braquage d’une agence de transfert de fonds




Les services de la gendarmerie viennent de mettre la main sur les braqueurs d’une agence de transfert de fonds à Douar Benammar, à Tahannaout.




L’énigme du braquage spectaculaire d’une agence de transfert de fonds à Tahannaout, près de Marrakech, est résolue. Les braqueurs ont été identifiés et arrêtés.

Dans son édition du lundi 1er février, Al Massae rapporte que les services de la gendarmerie ont interpellé samedi dernier quatre individus, accusés d’avoir braqué une agence de transfert de fonds dans le douar Benammar il y a dix jours.

Il s’agit de quatre hommes, âgés entre 24 et 44 ans, dont certains ont des antécédents dans des affaires similaires.

Selon la même source, ces arrestations ont été possibles grâce à une stratégie minutieuse mise en place par les services de la gendarmerie, sous la supervision personnelle de leur commandant provincial.




Actuellement, les quatre individus sont en garde à vue à Tahannaout où ils font l’objet d’une enquête menée sous la supervision du parquet.

En attendant les conclusions de cette dernière, on sait déjà que les braqueurs ont utilisé un véhicule ainsi que des moyens technologiques avancés pour commettre leur crime.

Avant de passer à l’acte, ils sont parvenus à détourner les caméras de surveillance de l’agence afin qu’elles ne puissent plus couvrir la zone où ils se sont introduits.

Al Massae nous apprend également que les malfrats ont pu mettre la main sur un coffre-fort métallique pesant plus de 200 kilogrammes, croyant sans doute qu’il contiendrait une importante somme d’argent. Finalement, leur butin n’a été que de 30.000 dirhams.




Une fois l’argent récupéré, ils se sont débarrassés du coffre dans une zone située dans la commune avoisinante.

Le quotidien ajoute également que les personnes arrêtées sont connues pour avoir déjà perpétré des faits semblables et ont été impliquées dans des affaires de braquages d’agences bancaires, de magasins de téléphones ainsi que d’enseignes d’électroménager.

Lors de leur interrogatoire préliminaire, ils ont non seulement reconnu les faits dont ils sont accusés, mais ont également dévoilé qu’ils avaient pour plan de braquer une autre agence bancaire dans le Haouz.

Mais c’était sans compter sur la réactivité des services de la gendarmerie qui les ont mis hors d’état de nuire avant qu’ils ne passent une nouvelle fois à l’acte.