Un marocain passe 36 heures en mer avant d’être sauvé

Mohamed passe 36 heures en mer avant d’être sauvé




Mohamed Ouskir, 26 ans, a eu plus de chance que son compatriote Badr. Il a été secouru par un bateau de pêche et transféré à l’hôpital de Mdiq. Tous deux étaient portés disparus en mer en tentant de traverser Ceuta à la nage pour rejoindre l’Espagne. Leurs familles étaient désespérément à leur recherche.




Mohamed Ouskir raconte qu’il a essayé à plusieurs reprises d’atteindre la côte, mais sans jamais y parvenir. « J’ai été emporté par la mer jusqu’à ce qu’un bateau de pêche me retrouve et me sauve », a-t-il dit dans une déclaration qu’il a faite à El Faro de Ceuta.

Le jeune homme aura ainsi passé pas moins de 36 heures longues en mer avant d’être repéré, d’être repêché et d’être transféré à l’hôpital de la ville de M’diq, avant de retrouver sain et sauf ses proches.




La famille de Badr El Moutaouakil, jeune Marocain également disparu en mer, ayant appris la nouvelle, s’est précipitée à l’hôpital pour vérifier si c’est leur fils qui a été secouru. Malheureusement, Badr est toujours porté disparu. Mohamed est originaire de Fnideq.

Comme lui, beaucoup de jeunes Marocains, candidats à l’immigration clandestine, ont disparu en mer. Leurs histoires ne connaitront peut-être pas la même fin heureuse que celle de Mohamed.