Elections 2021: Un mémorandum pour permettre la participation politique des MRE

Elections 2021 : Un mémorandum pour permettre la participation politique des MRE




La Coordination des partis politiques marocains à l’étranger a présenté, cette semaine, un mémorandum sur sa vision et ses suggestions pour la participation politique des Marocains résidant à l’étranger. Dans un communiqué parvenu à Yabiladi, l’instance a rappelé qu’elle souligne, à travers ce mémorandum, la nécessité de répondre besoins de tous groupes de la société, y compris les MRE.




Elle affirme qu’elle enregistre «de manière positive» certaines mesures qui ont été prises pour tenter de renforcer la participation politique des Marocains du monde, en particulier le droit de vote et de se présenter aux élections, en leur ouvrant la porte de s’inscrire au listes générales électorales, de participer aux référendums et de se présenter et de voter dans les circonscriptions définies dans la zone du territoire national.

Pour la coordination, «le renforcement de la participation politique des MRE et leur contribution à la vie démocratique nationale incarne actuellement l’un des paris les plus sûrs pour une véritable citoyenneté».




Elle dit avoir enregistré «une grave faiblesse à ce niveau et une exclusion sévère des Marocains du monde» et pointe du doigt «un étrange contraste entre les bases de référence et les lois et la réalité existante».

À l’issue de plusieurs rencontres avec des secrétaires généraux des partis marocains, le CCME et le CNDH, la coordination a «constaté que la plupart des mémorandums soumis par les partis politiques au ministère de l’Intérieur concernant les lois électorales, ont convenu à l’unanimité de la nécessité pour les Marocains du monde d’être représentés au prochain parlement, conformément aux exigences de l’article 17 de la Constitution».




Tout en exprimant sa satisfaction de l’intérêt positif des partis politiques marocains, la coordination «espère que ces positions seront pratiquement traduites lors de la préparation, l’étude et approbation des projets de lois électorales».

Le communiqué rappelle les deux propositions phares présentés jusqu’ici : Une liste nationale des MRE, à l’image des listes des femmes et des jeunes et des listes régionales. Deux propositions qui «garantissent d’une part la participation politique des Marocains résidant à l’étranger et ouvrent la voie à la première expérience dans le cadre de la constitution de 2011», conclut-on.