Le Maroc organise la prochaine assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme

Tourisme: Le Maroc va organiser la prochaine AG de l’OMT au 4e trimestre 2021




La 24e session de l’assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme sera tenue pour la première fois à Marrakech au courant du 4e trimestre 2021.





La ministre du Tourisme, Nadia Fettah a tenu, ce mercredi 3 février, une séance de travail avec Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’OMT, qui effectue sa première visite officielle au Maroc.

Les deux responsables ont signé une lettre d’intention qui confirme l’engagement du Royaume et de l’OMT quant à l’organisation de cette manifestation mondiale. « Cette visite s’inscrit dans le cadre des travaux préparatoires de la 24e session de l’assemblée générale de l’OMT, qui sera tenue pour la première fois dans notre pays à Marrakech au courant du 4e trimestre 2021 ».




C’est ce qu’a souligné Nadia Fettah, citée dans un communiqué. Elle a souligné « la mobilisation totale de son ministère de concert avec les parties prenantes concernées pour le bon déroulement de cette manifestation touristique planétaire ».

Cette séance de travail tenue entre la délégation de l’OMT et son homologue marocaine a été aussi l’occasion de discuter de l’état du secteur touristique au Maroc et dans le monde dans le contexte marqué par la crise liée à la Covid 19. Pour sa part, le secrétaire général de l’OMT a indiqué que la prochaine assemblée générale de l’OMT « sera historique.




L’OMT ne ménagera aucun effort pour en faire l’un des évènements post-pandémie les plus réussis ». Dans ce cadre, il a précisé que la rencontre de Marrakech sera l’occasion de discuter de l’avenir du secteur touristique durement touché par la crise sanitaire, et que les États membres de l’organisation et les représentants du secteur privé seront invités à y répondre présent.

Pour rappel, le Maroc a été élu, lors de la 22e session de l’Assemblée qui s’est tenue en septembre 2019 à Saint-Petersbourg en Russie, avec un total de 74 voix contre respectivement 17 et 11 pour le Kenya et les Philippines.