Casablanca: les autorités détruisent un centre commercial en construction

Les autorités rasent un mall en construction à Casablanca




Les pouvoirs publics ont procédé, vendredi, à la démolition d’un centre commercial en construction sur la route d’Azemmour à Casablanca. Une commission d’inspection a constaté des infractions aussi bien au niveau de la hauteur des bâtiments que du lieu de leur construction.




Les bulldozers des autorités locales de Casablanca ont démoli, vendredi, les bâtiments d’un grand centre commercial en construction sur la route d’Azemmour près de la résidence royale. Le quotidien Assabah rapporte qu’une inspection a permis de découvrir des infractions aussi bien au niveau des plans que du lieu de la construction.

Ces violations des règles de l’urbanisme ont mis en état d’alerte les services concernés qui se sont réunis au siège de l’Agence urbaine en présence des représentants des autorités locales et des responsables de l’Inspection générale du ministère de l’Intérieur. Après concertation, les participants à cette réunion ont pris la décision de démolir le mall et se sont déplacés sur les lieux pour constater les infractions.




Mais aussi pour superviser l’opération de démolition. Selon des sources autorisées, les infractions à la règlementation d’urbanisme dans ces bâtiments ne se sont pas limitées au plan de construction mais aussi à la surface d’occupation du sol. Le quotidien Assabah rapporte que c’est une commission d’inspection composée des responsables de la wilaya et de l’Agence urbaine qui ont découvert ces anomalies.

Les autorités avaient alors décidé de démolir les bâtiments et ordonné de les reconstruire selon les plans établis initialement. Selon les mêmes sources, cette énième affaire d’urbanisme risque de faire tomber des têtes au sein des services du plan, de la wilaya, de la préfecture et de la commune. Et pour cause, ces infractions devaient être signalées.




Ceci avant que les travaux de construction ne soient arrivés à une étape aussi avancée. Encore faut-il rappeler que les services chargés du contrôle assument une part de responsabilité en ayant fermé les yeux sur de graves infractions. Les autorités concernées devaient entendre toutes les parties impliquées dans cette affaire notamment les responsables de la société et l’architecte chargé de la construction de ce mall.

Selon les sources du quotidien Assabah, un hôtel en construction à deux kilomètres du mall serait, lui aussi, en infraction aux règles de l’urbanisme. Cet hôtel serait bâti sur une portion de terrain réservée à la construction prochaine d’une route à trois voies sans que les services concernés ne soient intervenus pour arrêter les travaux en cours.