Un couple marocain et son fils, candidats à l’immigration, meurent par noyade

Un couple marocain et son fils, candidats à l’immigration, meurent par noyade




Un jeune couple et son fils de trois ans sont morts par noyade après le naufrage du bateau qui les transportait du Maroc vers les Îles Canaries. La petite famille marocaine voulait se construire « une vie meilleure » à Alicante, où plusieurs de ses proches vivent depuis des années.




Le jeune couple (Mustapha, 26 ans et sa femme, Najat, 20 ans) et son fils Wasim, 3 ans, originaire de la ville d’Oued Zem, prévoyait de rejoindre Alicante, où les trois sœurs de Mustapha et plusieurs proches vivent depuis une dizaine d’années.

Selon un parent de Mustapha qui a requis l’anonymat, lors du voyage du Maroc vers les îles Canaries, qui a coûté au jeune couple six mille euros, le bateau qui les transportait a chaviré dans la nuit du 21 janvier, à environ trois kilomètres de la côte.

Le couple et leur fils, ne sachant pas nager, sont morts noyés, comme le reste des 45 occupants du bateau. La nouvelle de la mort du garçon et de ses jeunes parents a glacé leurs proches, amis et toute la population d’Oued Zem où ils vivaient.




« Ce fut un coup très dur », déplore le proche. Les corps de Najat et de son fils ont été retrouvés et ils ont été enterrés. Cependant, le corps de Mustapha est jusque là resté introuvable.

Sa famille espère néanmoins retrouver un jour le corps du jeune homme. Dans son rapport intitulé « Surveiller le droit à la vie », l’Organisation Non Gouvernementale « Walking Borders » a indiqué qu’en 2020, 2 170 candidats à l’immigration clandestine ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’Espagne en bateau ou en kayak.

En tout, le ministère de l’Intérieur espagnol a enregistré l’arrivée de 40 106 migrants par mer à bord de 2 124 bateaux et kayaks, soit 14 003 personnes et 907 bateaux de plus comparé à l’année précédente.