L’arnaqueuse de Marrakech paye ses victimes avec l’argent de Netflix

L’escroc de Marrakech paye ses victimes avec l’argent de Netflix




Anna Sorokin, accusée d’avoir escroqué plusieurs personnes, y compris au Maroc et reconnue coupable par un tribunal new yorkais en 2019, tente actuellement de se faire pardonner. Selon New York Post et Insider, l’escroc de Marrakech compte payer les institutions qu’elle a arnaquées à travers l’argent perçu de Netflix.




En effet, celle qui prétendait être l’héritière allemande Anna Delvey et détenir une fortune de plus de 60 millions d’euros, a reçu 320 000 dollars américain de la multinationale américaine pour les droits sur l’histoire de sa vie et des détails de son aventure.

De cet argent, 199 000 $ sont allés au remboursement des banques et 24 000 $ pour compenser les amendes de l’État. «Je veux juste dire que j’ai vraiment honte et que je suis vraiment désolé pour ce que j’ai fait», a-t-elle confié selon une transcription de l’audience du 6 octobre.

«Je comprends parfaitement que beaucoup de gens ont souffert quand je pensais que je ne faisais rien de mal.» Anna Sorokin devrait être libérée de prison au début de ce mois de février.




Elle a déclaré qu’elle resterait avec un ami avant d’être expulsée vers l’Allemagne. New York Post affirme ne pas savoir si elle remboursera son ancienne amie, l’écrivaine de Vanity Fair Rachel Williams, qu’elle a invité à son séjour extravagant au Maroc.

Germano-russe, âgée aujourd’hui de 29 ans, elle avait laissé derrière elle au Maroc une facture salée, réglée par Rachel Williams, après avoir loué un riad au prestigieux hôtel la Mamounia, pris des cours de tennis privés et déjeuné au bord de la piscine. Anna Sorokin a infiltré la scène sociale de New-York,.

Elle vivait dans des hôtels de luxe et côtoyant l’élite de la ville. Elle a été reconnue coupable d’escroquerie, larcin et tentative d’escroquerie, en avril 2019 et condamné le mois suivant.