Sondage: 68% des Marocains considèrent le changement climatique comme une urgence

Sondage: 68% des Marocains considèrent le changement climatique comme une urgence




Dans une enquête menée par le PNUD et couvrant 50 pays, 68% des Marocains sondés considèrent le changement climatique comme une urgence et appellent à l’adoption de politiques climatiques plus ambitieuses que celles appliquées actuellement.




68% des Marocains considèrent le changement climatique comme une urgence mondiale. Tel est le constat du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

L’organisme onusien a publié, le 27 janvier dernier, les résultats de la plus grande enquête d’opinion sur le changement climatique.

Baptisée « People’s Climate Vote » (Vote populaire pour le climat), cette enquête, dont les résultats ont été traités par l’université d’Oxford, révèle que la majorité des sondés estiment que le monde doit réagir d’urgence aux changements climatiques.




Couvrant environ 1,2 million de personnes à travers 50 pays, dont le Maroc, cette enquête a été distribuée via des réseaux de jeux mobiles.

Ceci afin d’inclure des groupes de personnes difficiles à atteindre avec les méthodes de sondage traditionnelles, notamment les moins de 18 ans, indique Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du 9 février.

Le quotidien précise, en outre, que les experts de l’Université d’Oxford ont pondéré l’immense échantillon de répondants afin qu’il soit représentatif des profils des populations des pays sondés pour ce qui est de l’âge, du genre et du niveau d’instruction, ce qui a permis d’aboutir à une marge d’erreur de seulement +/- 2 %.




Parmi les Marocains sondés, 68% se disent inquiets et considèrent le changement climatique comme une urgence mondiale.

52% d’entre eux estiment, par ailleurs, que des mesures d’envergure doivent être prises rapidement. Idem pour la majorité des sondés, qui souhaitent l’adoption de politiques climatiques plus ambitieuses que celles appliquées actuellement dans six domaines d’actions: l’énergie, l’économie, les transports, l’agriculture et l’alimentation, la nature et la protection des personnes.

Des domaines d’action prioritaires pour les moins de 18 ans, qui représentent 69% des participants à l’enquête.




« Quelle que soit leur origine, les citoyens s’accordent à dire que le changement climatique est une urgence mondiale », a déclaré Achim Steiner, l’administrateur du PNUD, en marge de la diffusion de l’enquête.

Selon lui, cette enquête « montre également que les habitants de la planète sont conscients de l’ampleur des mesures à mettre en place, qu’il s’agisse de promouvoir une agriculture respectueuse du climat, de protéger la nature ou d’investir dans une relance verte. »

Ce qui fait dire à l’administrateur du PNUD que le Vote populaire pour le climat « confère aux pays un mandat clair, à savoir la conduite d’une action d’envergure pour le climat, avec le soutien du public. » A bon entendeur!