Khémisset: Emmerson PLC obtient le permis d’exploitation pour son projet de mine géante

Potasse: Emmerson PLC obtient le permis d’exploitation pour son projet de mine géante à Khémisset




La firme britannique a reçu le feu vert du ministère de l’Energie et des mines pour exploiter son projet de potasse à Khémisset. Le projet, dont le démarrage des travaux est prévu pour la fin de l’année 2021, devrait être le plus grand projet de transformation de potasse en Afrique.




La firme britannique Emmerson PLC, détentrice à 100% du gisement de potasse de Khémisset, vient d’obtenir sa licence d’exploitation minière de la part du ministère de tutelle.

Les travaux de l’usine de transformation de ce minerai démarreront en 2021. L’usine est présentée comme étant le plus grand projet de transformation de potasse en Afrique et a le potentiel de figurer parmi les projets de les moins coûteux au monde en la matière.

La future usine produira annuellement près de 800.000 tonnes de muriate de potasse et 1 million de tonnes de sodium chloride. «Il s’agit d’une autre étape majeure dans le développement de ce qui va devenir la première mine de potasse à grande échelle en Afrique. Nous sommes reconnaissants au ministère qui a fourni un soutien considérable.




Il nous a aidé grandement tout au long du processus de demande», a commenté à cette occasion Graham Clarke, PDG d’Emmerson PLC, dans un communiqué. Pour Graham Clarke, des retombées socio-économiques significatives sont attendues de ce projet.

«En produisant jusqu’à 800.000 tonnes de potasse par an, pour l’exportation ou la consommation intérieure, Khémisset devrait offrir des avantages économiques considérables à nos parties prenantes, notamment une augmentation prévue de 1% des recettes fiscales nationales du Maroc.

Au niveau local, l’avantage pour nos parties prenantes est encore plus important, avec une augmentation estimée de 40% du PIB local». L’investissement total sur la durée de vie du projet est estimé à 2,5 milliards de dollars (plus de 23 milliards de dirhams).




Au total, d’après Emmerson PlC, 2.385 emplois directs et indirects seront créés lors de la construction du projet. Une fois pleinement opérationnel, un total de 1.500 emplois seront créés, dont 760 seront des employés directs.

Une étude de cadrage réalisée en novembre 2018 par Golder Associates avait par ailleurs confirmé la viabilité économique du projet de la mine de Khémisset, estimant sa valeur actuelle nette à 795 millions de dollars US (après impôt) et un taux de rentabilité de l’ordre de 29,8%.

Le projet de Khemisset est enfin idéalement situé pour tirer parti de la forte croissance attendue de la demande d’engrais potassés sur le continent africain. La proximité des ports d’exportation (Tanger et Casablanca) fait que le projet devrait bénéficier d’un prix net supérieur à celui de bon nombre de mines comparables.