Italie: un SDF marocain battu à mort par des adolescents

Un SDF marocain battu à mort en Italie par des adolescents




Abdellah Beqeawi est un sans-abri marocain battu à mort par six jeunes dont cinq mineurs en Sardaigne, à Arzachena. Trente ans de vie passés en Italie, qui s’achèvent dans la douleur sur le parking souterrain du supermarché où il faisait la manche pour subvenir à ses besoins.




Encore un Marocain devenu par la force des choses, sans abris, et qui meurt dans la solitude et l’extrême précarité. Abdellah Beqeawi affectueusement appelé Filippo est décédé à l’âge de 54 ans, sous les coups, les injures d’une bande de gamins insouciants, qui se sont amusés à filmer la barbarie dont ils ont fait preuve à l’égard de l’homme.

Filippo gagnait sa vie en portant assistance aux clients d’un supermarché de Sardaigne, en échange de quelques pièces. Il disposait d’une chambre ou dormir.




Mais il a préféré un abri précaire arrangé non loin du supermarché. Il aimait sa vie même si elle était faite de manque, de solitude. Mais sa tranquillité sera mise à rude épreuve par ces six jeunes, âgés entre 14 et 16 ans. Sans aucune raison apparente, ils se sont acharnés sur lui en le rouant de coups.

Il décède quelques jours après, certainement à cause des coups essuyés. Fort heureusement, la police a pu mettre la main sur la vidéo du passage à tabac d’Abdellah Beqeawi. Les six jeunes ont été arrêtés.




Les six jeunes font officiellement l’objet d’une enquête pour coups et blessures ayant entraîné la mort. Pour ceux qui ont longtemps côtoyé le Marocain, il était un homme d’une extrême gentillesse, toujours souriant, qui ne se plaignait jamais même si la vie ne lui a pas fait de cadeaux.

Mais malheureusement sa joie de vivre croisera le chemin de six garçons, prototype d’une société italienne qui admet difficilement la différence, une société qui fertilise le terrain du racisme, la haine raciale et la violence gratuite.

C’est à Dieu que nous appartenons et c’est à Lui que nous retournons… إنا لله وإنا إليه راجعون