Les tensions entre le Maroc et l’Espagne sur Ceuta et Melilla au Parlement européen

Ciudadanos appelle l’UE à répondre au «chantage marocain» sur «l’étouffement» de Ceuta et Melilla




L’eurodéputé de Ciudadanos, José Ramón Bauzá, a porté les tensions entre le Maroc et l’Espagne sur Ceuta et Melilla au Parlement européen. Dans une tirade, il a récemment déclaré que «l’immigration irrégulière» constitue un «projet visant à submerger les eaux des îles Canaries», parallèlement à «l’asphyxie économique de Ceuta et Melilla» opérée par le royaume chérifien.

L’eurodéputé espagnol José Ramón Bauzá





Le parlementaire a ainsi appelé la Commission européenne à «réagir et se prononcer, étant donné la faiblesse du gouvernement espagnol à le faire».

«Compte tenu de la négligence des fonctions et de la faiblesse diplomatique internationale du gouvernement, puisque certains n’assument pas la responsabilité, nous le ferons», a déclaré l’eurodéputé au commissaire européen chargé du voisinage, Oliver Várhelyi, dans un débat sur une nouvelle stratégie de l’UE avec ses voisins du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, selon Ceutaldia.

Le parlementaire espagnol a fait un parallèle avec d’autres pays européens : «l’Espagne subit un chantage permanent du Maroc, identique à celui subi par la Grèce ou Chypre de la part de la Turquie».