(Vidéo) Le ministre des Affaires étrangères du Maroc dénonce l’acharnement quotidien de l’Algérie

(Vidéo) Nasser Bourita dénonce l’acharnement quotidien de l’Algérie




Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains à l’étranger fustige l’acharnement de l’Algérie contre le Sahara devenu sa «véritable cause nationale».




«Ces dernières semaines, l’agence officielle APS consacre 7 dépêches par jour à l’affaire du Sahara. En d’autres termes plus que ce qu’elle doit consacrer aux questions internes algéro-algériennes», a-t-il souligné lors d’une conférence de presse, dimanche à Rabat, à l’issue du sommet virtuel de l’Union africaine (UA).

Le Maroc a relevé plus de 50 déclarations officielles en Algérie au sujet du Sahara marocain, y compris celles des porte-parole du gouvernement et de la présidence, les communiqués du ministère des Affaires étrangères, de l’Armée, des partis politiques, du Parlement et des prêches dans les mosquées, a précisé M. Bourita. Selon le chef de la diplomatie marocaine, la question du Sahara est devenue une «obsession» pour l’Algérie.




Elle en fait « une véritable cause nationale ». Cette position d’Alger surprend d’ailleurs bon nombre d’observateurs de la scène politique maghrébine. «En Algérie, jamais un conflit n’a été exploité de la même manière, y compris celui de la cause palestinienne», a-t-il souligné.

Le ministre a par ailleurs fait observer que cette «mobilisation» médiatique tous azimuts contre l’intégrité territoriale du royaume a révélé et confirmé à la communauté internationale que l’Algérie est bel et bien une «partie prenante» directement impliquée dans le conflit du Sahara et non juste un pays «observateur» et «neutre». Déplorant cet acharnement quotidien des voisins de l’Est contre le Maroc, il a appelé les décideurs algériens à «assumer leur entière responsabilité».