L’appel du maire d’Orlando au président Joe Biden au sujet du Sahara marocain

Maroc-États-unis: voici l’appel du maire d’Orlando au président Joe Biden au sujet du Sahara marocain




Buddy Dyer est le maire de la ville d’Orlando, en Floride. Il vient d’adresser un appel au président américain Joe Biden pour préserver l’esprit de la déclaration tripartite Maroc-USA-Israël et, partant, maintenir la reconnaissance américaine de la marocanité du du Sahara.




Buddy Dyer s’est exprimé ce mardi 16 février, sur les colonnes du Orlando Sentinel, et il a débuté sa tribune en révélant un lien affectif très spécial qu’il entretient personnellement avec le Maroc et les Marocains. «Il y a deux ans, j’ai visité le Royaume du Maroc dans le cadre d’une délégation de maires américains.

Ce voyage a eu plus d’importance pour moi que pour les autres dirigeants: ma ville compte l’une des plus fortes concentrations de résidents marocains aux États-Unis, avec des dizaines de milliers de personnes qui habitent Orlando, et a longtemps été un avant-poste américain de la culture et de la vie marocaines», écrit le maire d’Orlando.

À l’issue de sa visite au Royaume, Buddy Dyer repart avec cette conviction que le Maroc est le meilleur allié de son pays dans la région.




«Ce avec quoi je suis reparti, c’est un sentiment partagé par de nombreux dirigeants américains qui s’engagent avec le Maroc: les Etats-Unis doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour renforcer leurs relations diplomatiques avec ce pays d’Afrique du Nord et allié important», a expliqué le maire d’Orlando avant de rappeler l’histoire, vieille de plusieurs siècles, des relations entre les deux pays.

«Mais ce n’est pas seulement l’histoire et le passé qui devraient nous conduire à approfondir ces liens -c’est l’avenir de cette partie du monde.

Dans une région en proie à l’antisémitisme, le Maroc a pris fermement position contre la négation de l’Holocauste. Dans une région du monde à la traîne en matière de droits des femmes, le Maroc a fait preuve de leadership.




Il a adopté des lois pour criminaliser la discrimination fondée sur le sexe, facilité le divorce des femmes et augmenté la représentation des femmes dans la législature du pays», détaille Buddy Dyer.

«La question de nos relations avec le Maroc a fait la Une des journaux ces dernières semaines. Fin décembre, le gouvernement américain a contribué à négocier un accord entre Israël et le Maroc, qui augmentera le commerce et les échanges culturels entre les deux pays.

C’était une étape importante dans la région et elle a été bien accueillie au Maroc même», écrit le maire d’Orlando à propos de la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël. «À présent, certains souhaitent voir cet accord suspendu ou annulé, en partie à cause de la reconnaissance par les États-Unis d’une zone au Maroc connue sous le nom de Sahara occidental.




Mais j’invite à la prudence au sujet de cet accord. La paix de quelque nature que ce soit dans cette partie du monde est durement gagnée, et cet accord nous pousse vers la paix.

À un moment où le monde est plus interdépendant que jamais -en particulier lorsque nous luttons contre une pandémie mondiale- les accords diplomatiques devraient être traités comme des victoires, quel que soit le président qui a poussé à l’accord», explique Buddy Dyer. «Je souhaite encourager la nouvelle administration Biden à honorer l’accord Etats-Unis-Israël-Maroc et à en tirer parti.

Il y a beaucoup de choses qui lient les 243 ans d’histoire diplomatique du Maroc et des Etats-Unis, et cet accord est la preuve la plus récente et la meilleure d’une alliance que nous devrions renforcer chaque fois que nous le pouvons», a conclu le maire d’Orlando.