Malgré la crise, le Maroc reste l’une des destinations préférées des Français

Malgré la crise, le Maroc reste l’une des destinations préférées des Français




Malgré la chute des réservations dans les agences de voyage, le Maroc figure dans le top 20 des destinations préférées des Français en janvier 2021. C’est ce qui ressort du baromètre réalisé par Orchestra pour L’Écho touristique.




Selon ce baromètre, en janvier 2021, les réservations dans les agences de voyage, toutes destinations confondues, ont reculé de 86 % par rapport à janvier 2020. Elles avaient chuté de 76 % en décembre 2020 et de 92 % en novembre 2020 par rapport aux mêmes mois de l’année précédente.

Comme au mois de décembre 2020, plusieurs destinations long-courriers de soleil ont fait preuve d’«  une belle mais relative résistance », souligne L’Écho touristique. À titre d’exemple, la République dominicaine (−41 %), les Émirats arables unis (−40 %), les Maldives (−46 %) et les Antilles. La Guadeloupe est la seule destination du top 20 en croissance (+9 %). La France qui reste en tête du top 20 des destinations a affiché un recul (−74 %).




Le Maroc qui occupe la 12ᵉ a chuté de 93 %. La même source fait remarquer que toutes ces destinations long-courriers enregistreront mécaniquement une baisse brutale en février 2021, avec l’interdiction de voyager vers les pays hors de l’espace européen et les Dom-Tom, sauf pour motif impérieux, décrétée par les autorités françaises.

« L’année 2021 a connu un excellent démarrage sur les îles de la Guadeloupe et de la Martinique et de tous les DOM en général, hélas suivi d’une chute des ventes dès les premières restrictions de séjour annoncées à la mi-janvier. Ces derniers temps, les rares touristes au long cours choisissent Dubaï, le Mexique, la République dominicaine ou les Canaries pour leur villégiature ».




C’est ce que commente un responsable de l’agence de voyage en ligne Bourse-des-vols. Avec les dernières restrictions de voyages annoncées fin janvier, l’activité est retombée au niveau du premier confinement de l’année dernière, fait remarquer le voyagiste.

Il note dans l’indécision actuelle une forte attirance estivale de la clientèle touristique pour le bassin méditerranéen : Corse, Grèce, Malte, Royaume du Maroc et Tunisie. Selon Bourse-des-vols, « tous les indicateurs laissent à penser qu’à la première embellie sanitaire et administrative, le marché du court et du moyen-courrier soleil et loisirs pourrait connaître un prompt et puissant décollage ».