2021: 1.600 millions de dirhams pour la mise en œuvre du plan d’action relatif à la sécurité routière

Abdelkader Amara: 1.600 MDH pour la mise en œuvre du plan d’action relatif à la sécurité routière en 2021




Une enveloppe budgétaire de 1.600 millions de dirhams (MDH) a été allouée à la mise en œuvre du plan d’action relatif à la sécurité routière au titre de l’année 2021, a indiqué jeudi à Rabat le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.

Abdelkader Amara





Présentant le bilan et les perspectives de la politique nationale en matière de sécurité routière lors de la réunion du Conseil de gouvernement, M. Amara a souligné qu’au sujet du programme d’action 2021 relatif aux piétons, il a été procédé à l’adoption d’un guide référentiel des aménagements de sécurité routière et à la réalisation de 50 opérations d’audit pour s’assurer du respect de la compatibilité des véhicules avec les attestations de conformité délivrées.

Pour les cyclomoteurs de deux ou trois roues, il s’agit de définir les mécanismes nécessaires pour l’examen d’obtention du permis de conduire des cyclomoteurs cylindrés de plus de 50 cm³, conformément au décret en vigueur en la matière, a ajouté le ministre, relevant qu’il sera procédé à la révision des critères techniques d’approbation des casques en y ajoutant un code pour faciliter les opérations de contrôle.

En outre, des plateformes interactives dédiées à l’éducation routière seront réalisées dans les villes de Temara, El Kelâa et Boujdour, au profit des enfants de moins de 14 ans, avec un budget de 16 MDH.




Il a à cet égard souligné la poursuite de l’introduction des notions de la sécurité routière dans le milieu scolaire et la mise en place d’un certificat scolaire de sécurité routière dans le cycle collégial, en plus de clubs pour la sécurité routière dans les établissements d’enseignement primaire et universitaire (1 MDH).

S’agissant des accidents impliquant un seul véhicule, M. Amara a indiqué que l’année 2021 verra la mise en exécution du projet pilote d’amélioration de la qualité de l’examen appliqué pour l’obtention du permis de conduire, dans le cadre d’une convention de partenariat avec l’Université Mohammed VI polytechnique de Benguerir, l’installation et l’exploitation de 552 radars fixes et l’acquisition de 140 radars mobiles au profit de la Gendarmerie royale (10 MDH).

Côté transport du personnel, on prévoit l’augmentation du nombre de points de contrôle et des seuils de contrôle technique pour les véhicules de transport professionnel et au renforcement du contrôle routier des véhicules de transport de marchandises.




Notamment en matière d’infractions relatives à la surcharge, a-t-il poursuivi, ajoutant que le parc des bus du transport en commun sera contrôlé au moins deux fois par an.

Selon le ministre, l’accent sera mis sur l’approbation du projet de loi relatif au transport médical et aux premiers secours, la promulgation de la loi relative aux urgences préhospitalières, l’élaboration d’une décision conjointe des ministères de la Santé et du Transport portant sur la nouvelle liste des maladies et empêchements sanitaires de conduite, ainsi que sur la publication d’une décision des ministres de la Santé et de l’Intérieur relative à l’organisation du transport médical.

La présentation du bilan et des perspectives de la politique nationale dans le domaine de la sécurité routière intervient à l’occasion de la commémoration de la Journée nationale de la Sécurité routière, le 18 février de chaque année.