L’agression algérienne reflète ses déceptions face aux réalisations du Maroc

L’agression algérienne reflète les déceptions du régime militaire face aux réalisations du Maroc, selon El Khalfi




L’agression de l’Algérie qui vise le Maroc et ses symboles est un signe de l’état de la profonde déception dans lequel se débat le régime algérien, trois mois après les tentatives échouées du « polisario » d’inscrire des victoires illusoires contre le Royaume, explique Mustapha El Khalfi, ancien porte-parole du gouvernement marocain.

Mustapha El Khalfi





Mustapha El Khalfi s’exprimait dans le cadre d’un épisode de l’émission « Niqach fi siyassa » (« débat sur la politique ») , consacré aux derniers développements de la question du Sahara marocain, et des causes qui sous-tendent l’acharnement algérien continu sur la souveraineté du Maroc, qui a atteint son paroxysme avec une tentative d’attenter à la personne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de la part des médias algériens.

Cette atteinte ne constitue pas un fait isolé, mais met au grand jour le problème profond qu’éprouve le régime algérien, et le complexe que constituent pour lui les réalisations du Maroc, a analysé Mustapha El Khalfi, ajoutant que cette agression vise à avorter toute réconciliation ou entente au sujet du Sahara marocain.




Ce membre du secrétariat du Parti de la Justice et du Développement (PJD), président de la Commission du Sahara marocain dans ce parti, a fait observer que cette « agression abjecte » dénote la position des dirigeants d’Alger et de leurs relais médiatiques, sans implication aucune du peuple algérien, qualifiant de « sans précédent » l’atteinte à la personne du Roi dans l’actuelle conjoncture de tensions que traverse la région.

L’expert ès-question du Sahara marocain a relevé le degré de la désinformation et du mensonge des médias algériens, et leur recours à dénaturer les faits en arguant que la question du Sahara marocain n’est pas la cause de tout un peuple mais celle d’un régime et d’une monarchie. Mustapha El Khalfi a souligné, à cet égard, que les Marocains ont adressé un message attestant que la question du Sahara fait l’objet de l’unanimité de tous les citoyens.




Ils refusent toute atteinte à son encontre, estimant que la réaction des Marocains souligne que le pari de la division est un pari perdant. L’ancien porte-parole du gouvernement a noté que la réaction « équilibrée et responsable » des Marocains a conduit certaines parties en Algérie à désavouer l’agression visant le Maroc et son Roi, et a réussi à transmettre le message à l’Algérie.

Le message des Marocains, a fait remarquer Mustapha El Khalfi, « n’était pas adressé à la chaîne TV qui s’est attaquée à Sa Majesté le Roi, mais à ceux qui la commandent, ceux qui raisonnent avec une mentalité militaire belliqueuse envers le Royaume », ajoutant que « le message est adressé à ceux qui cherchent à diviser le Maroc, et portent un projet expansionniste au dépens du Royaume tout en maintenant une situation de tension constante, malgré le fait que notre problème n’est aucunement avec le peuple algérien ».